La start-up Israélienne du véhicule autonome Innoviz lève 38 M$ pour ses capteurs Lidar

Innoviz
Crédit: innoviz

Chères lectrices, chers lecteurs,

Décidément, les grandes opérations se poursuivent dans le milieu de la voiture autonome. Alors que Tesla dévoile son nouveau « enhanced summon« , Waymo, GM Cruise ou encore Uber se sont engagés dans une bataille pour faire rouler les premiers véhicules autonomes sans chauffeur. En coulisse, le marché des équipementiers s’agite et se bouscule, à l’instar de la jeune start-up Israélienne Innoviz qui lève 38 milliards de dollars pour ses capteurs lidar.

Une rallonge après une première levée de fonds

En mars, Innoviz avait déjà levé la somme colossale de 132 millions de dollars. Une opération menée auprès des partenaires financiers suivant: China Merchants Capital, Shenzhen Capital Group, New Alliance Capital, Harel Insurance Investments et Phoenix Insurance. 

Après cette première opération, la jeune start-up a continué ses discussions avec des fonds, et a fini par obtenir une rallonge de 38 millions de dollars supplémentaires. Au total, le tour de table de série C se monte à 170 millions de dollars, et 252 millions de dollars depuis sa création.

La lutte des acteurs du marché des lidars

La jeune pousse a été fondée en 2016 par Amit Steinberg, Omer Keilaf, Oren Buskila, Oren Rosenzweig et Zohar Zlsapel . Sa spécialité est de développer des lidars, permettant aux véhicules autonomes de pouvoir rouler sans chauffeurs.

Elle s’est spécialisée dans les lidars haut de gamme, capable d’évoluer efficacement dans des situations difficiles. Elle s’est ainsi attelée à développer un capteur lidar à l’état solide qui, selon les spécialiste, est plus fiable dans le temps, en l’absence de pièces en mouvement. Elle a ainsi lancé son premier produit en janvier 2018, baptisé InnovizPro.

Il faut dire que ce marché, très juteux, est l’objet d’une concurrence féroce entre les différents acteurs. Ils se nomment par exemple Velodyne, Luminar, Quanergy Systemes, Aeye ou bien encore Deepscale. Ce marché a d’ailleurs donné lieu à des transactions énormes, puisque plus d’1 milliard de dollars ont été investis sur ce marché ces trois dernières années.

Et, si le nombre de prétendants est de plus en plus nombreux, les experts s’accordent à dire qu’il sera limité à 5 ou 6 acteurs principaux, mais pas avant 2025.

BMW: un client de premier choix

Gros atout pour la marque Israélienne, BMW l’a choisit pour la commercialisation des ses premiers véhicules autonomes , prévue en 2021. Elle s’est également alliée à d’autres constructeurs et fournisseurs de premier ordre, comme par exemple Magna, Harman, HiRain Technologies ou encore Aptiv.

Ayant de fortes chances de réussite, pourrait-t-elle séduire les constructeurs et intégrateurs Français ?

Yvan Dupuy

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est diplômé en marketing international. Passionné de référencement, il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article