Pomona

Chères lectrices, chers lecteurs,

Pomona est une start-up indonésienne ayant développé un logiciel de marketing et de vente omnicanale destiné aux marques grand public. Elle annonce avoir effectué une nouvelle levée de fonds de série A de 3 millions d’euros, en collaboration avec Vynn Capital. De nouveaux investisseurs se seraient à l’opération, Ventech China et Amand Ventures, ainsi que de Stellar Kapital et de Central Capital Ventura.

Un logiciel pour favoriser l’engagement des consommateurs

Fondée en 2016 par Budiman et Ari Suwendi , le logiciel de Pomona permet d’offrir aux marques de proposer aux consommateurs des bons de remboursement. Il comprend aussi des outils pour analyser l’engagement des clients, mesurer la conversion des ventes hors ligne, mais aussi mesurer l’efficacité des campagnes marketing et de publicité.

Dans un premier temps, il a été développé pour les marques évoluant dans deux catégories: les produits de consommation courante (comme les articles de toilette et les produits de nettoyage), mais aussi les produits emballés de consommation rapide.

Une notoriété installé auprès de grandes marques

Forte de son succès, la société travaille déjà avec plus de 50 marques, dont Unilever, Japfa, Président ABC, Sosro, Frisian Flag et Sungai Budi. L’opération financière devrait permettre à la société de mettre en place de nouveaux services, avec pour but de proposer une solution clé en main, de bout en bout du process.

«Pour les marques, nous souhaitons fournir davantage d’informations et de points de données, afin qu’elles puissent mieux comprendre les consommateurs indonésiens locaux et adapter leurs stratégies d’engagement pour améliorer l’efficacité de la diffusion, réduire les coûts et mieux répondre à leurs besoins.»

La jeune pousse compte également se développer sur d’autres pays d’Asie du Sud-Est, mais n’a rien développé sur cet aspect stratégique.

Pour le consommateurs, d’une manière concrète, ceux-ci numérisent un reçu avec l’application Pomona, ce qui leur permet par la suite de recevoir des offres de remboursement. Du coté des marques, ces dernières peuvent utiliser des solutions en marque blanche, et créer leur propre application de remise en argent de marque. C’est donc, pour les marques, un bon moyen d’augmenter leur taux de conversion hors ligne.

Du coté de Vynn Capital, qui a mis la main au portefeuille, Victor Chua, le co-fondateur déclare:

«En tant que principal moteur de la consommation privée en Asie du Sud-Est, l’Indonésie est un marché de plus en plus important pour les marques mondiales. Comprendre les caractéristiques comportementales des consommateurs locaux est essentiel pour les marques qui entrent dans ce marché dynamique et y exercent leurs activités, à mesure que les consommateurs deviennent plus informés et privilégient leurs options de dépenses.  »

Yvan Dupuy

Source