Keeptruckin

Chères lectrices, chers lecteurs,

La start-up Californienne keeptruckin se préoccupe de l’avenir du transport routier, et plus particulièrement de sa digitalisation. Trop longtemps resté à la marge de l’innovation, cette société a décidé de prendre les choses en main. De nombreux sujet sont d’ores et déjà sur la planche: amélioration de la sécurité des chauffeurs, rationalisation des flottes …autant dire qu’il y a du travail en la matière.

Une société lancée en 2013

Lancée en 2013, Keeptruckin propose des solutions de gestion de flottes de bout en bout,mais aussi des dispositifs électroniques pour les conducteurs et les gestionnaires de flottes. Elle revendique à ce titre 55000 clients dans le transport routier de marchandises, qui sont demandeurs d’une gestion des flux et d’opérations en temps réel plus faciles et optimisées.

Pour sa croissance, la société vient de lever la somme de 149 millions de dollars en série D, valorisant l’entreprise à 1,2 milliard de dollars, contre 500 millions lors de son précédent tour de table ayant eu lieu en 2018. Au total, la société a levée 228 milliards de dollars.

Plus loin dans les solutions proposées

En dehors des solutions électroniques permettant de respecte l’aspect législatif, Keeptruckin propose des solutions permettant de prévoir la maintenance des véhicules, ou encore de réduire la consommation de carburants. Elle propose également des solutions à base d’intelligence artificielle qui permettent d’analyser des séquences vidéos en cas d’accident de la route.

Grâce à cette nouvelle opération financière, la société compte continuer à développer sa plateforme. Elle veut notamment aller plus loin en terme de sécurité vidéo et de gestion des actifs. Elle prévoit notamment de lancer un nouvel outil: le « dual-facing Smart Dashcam ,une solution qui propose des solutions de coaching pour favoriser une conduite plus sure, et éviter les collisions. Des fonctionnalités de « Geofencing » viennent également renforcer le dispositif, afin que les entreprises puissent mieux gérer leurs actifs.

Dans les prochains mois, elle compte ouvrir des bureaux en Amérique du Nord, et recruter près de 2000 collaborateurs.

Yvan Dupuy