camion autonome Plus Ai
Le camion autonome Plus.Ai en action © Plus.AI

Un camion autonome qui traverse les États-Unis pour effectuer une livraison de beurre ? C’est l’exploit qu’à réalisé la société Plus.AI. Ce derner a parcouru 4500 km en trois jours, et n’a connu aucun accident de la circulation.

Le premier transport autonome de denrées périssables

Afin de parvenir jusqu’à son lieu de livraison, le camion autonome réfrigéré a traversé le territoire d’Est en Ouest, pour relier Tulare (Californie) à Quakertown (Pennsylvanie).

il s’agit de « la première expérimentation américaine de niveau 4 à transporter une remorque réfrigérée entièrement chargée de marchandises périssables »

L’enjeu était de taille, puisque ce sont pas moins de 18T de beurre qui ont été livrées au point de destination finale. Il faut dire que pour parvenir à cet exploit, la société Plus.Ai n’a pas lésiné sur les moyens. Le camion était en effet bardé de capteurs, d’un algorithme d’apprentissage, mais aussi de technologies « SLAM », utilisant la cartographie et la localisation simultanée.

La société veut en effet répondre à une pénurie de main d’œuvre dans le métier des chauffeurs de poids-lourds. Et, afin de développer un système le plus fiable possible, elle travaille avec ces derniers pour le développer et apporter certains correctifs. Elle a également pour objectif d’améliorer la sécurité routière, sachant que les camions font encore 4000 à 10000 blessés chaque année aux États-Unis.

Une mise sur le marché en 2023 évoquée

Shawn Kerrigan, directeur de l’exploitation et cofondateur de Plus.ai s’avère confiant dans les progrès effectués par sa société. Il déclare: « Ce parcours de fret à travers le pays montre la sécurité, l’efficacité et la maturité de nos camions autonomes, qui livrent déjà des marchandises pour d’autres partenaires plusieurs jours par semaine. Les progrès de nos camions autonomes permettront à l’avenir de faire en sorte que ces trajets rapides deviennent la norme » .

Elle envisage donc une commercialisation possible en 2023, mais on sait que le fer de lance sera avant tout l’accord des autorités. Actuellement, seuls les véhicules d’essais ont le droit de circuler sur le territoire pour le niveau 5.

Le transport de marchandises par camions autonomes sera très disputé aux États-Unis, et de nombreuses sociétés concurrentes mettent en place des tests similaires pour pouvoir prendre leur part du gâteau à l’avenir.

Yvan Dupuy