Au Moyen-Orient, la start-up rivale d’Uber Careem lève 200 M$

careem-1

Chères lectrices, chers lecteurs,

Ce jeudi, la start-up Careem lève la somme de 200 millions de dollars. Elle annonce que, dans les temps à venir, elle va encore lever des fonds afin de poursuivre son développement commercial, mais aussi technologique.

Careem valorisée à 1 milliard de dollars

La start-up Careem compte parmi ses clients le fabricant Daimler, mais aussi l’une des plus grandes entreprises de Chine Didi Chuxing. Elle a été valorisée à 1 milliard de dollars en décembre 2016.

Une source proche de la transaction a déclaré à Reuters que le dernier investissement, combiné à une levée de fonds antérieure et à l’expansion de la société sur de nouveaux segments et marchés, avait valu à la société une valorisation estimée à plus de 2 milliards de dollars.

Careem, le principal rival régional d’Uber, dont le siège est à Dubaï, a déclaré qu’il espérait réunir plus de 500 millions de dollars dans le cadre de son dernier effort de financement visant à étendre ses activités au transport de masse, aux livraisons et aux paiements.

Dans un communiqué, Mudassir Sheikha (Directeur Général) a affirmé que ses services en ligne offraient aux utilisateurs de la région une immense opportunité, et la potentialité du marché était énorme. Fondée en 2012, Careem compte plus de 30 millions d’utilisateurs dans plus de 120 villes dans plusieurs villes du Moyen Orient, du Pakistan, de la Turquie.

La levée de fonds a, quant à elle, été effectuée auprès d’investisseurs habituels dont le milliardaire saoudien Prince Alwaleed bin Talal (Kingdom Holding), le groupe Al Tayyar, STV et la société japonaise de commerce électronique Rakuten (qui a vu, pour sa branche France, Fabien Versavau récemment nommé).

Cette année, Careem a poursuivit son expansion à l’international dans des pays tels que le Soudan. Careem affronte donc directement Uber tant au niveau produits/services qu’au niveau géographique.

Uber a fait l’objet d’appels à un boycott au Moyen-Orient après que son directeur exécutif eut annoncé qu’il ne participerait pas à une conférence d’affaires en Arabie saoudite ce mois-ci sur la disparition d’un journaliste saoudien de premier plan en Turquie.

Yvan Dupuy

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est diplômé en marketing international. Passionné de référencement, il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article