Un ancien employé de Tesla dénonce un trafic de drogue et une surveillance illégale des employés

tesla drugs

Chères lectrices, chers lecteurs,

Coup de tonnerre pour l’entreprise Tesla. Un ancien employé dénonce un trafic de drogue au sein de l’entreprise, notamment dans son usine du Nevada Gigafactory. Il a d’ailleurs déposé une plainte auprès de la sécurity exchange commission. L’enquête porte sur au moins un employé traitant des quantités substantielles de cocaïne et méthamphétamine.

Un premier avertissement en mai par la DEA

Tesla aurait été informée en mai d’une première affaire par la Drug Enforcement Administration (DEA) et le bureau du shérif du comté de Storey. Plusieurs employés participeraient en effet à un trafic au sein de la gigafactory, pour le compte d’un cartel de drogue de Sonora au Mexique. Ce dernier est d’ailleurs considéré comme « la plus puissante agence de trafic de drogue au monde ».

Le 12 juin dernier, Hansen, l’ex-employé déclarait qu’il y avait des liens corroborés entre un employé et divers membres présumés du cartel mexicain de la drogue, aux mains de Joaquin « El Chapo ».

De son coté, Tesla a décidé ne pas communiqué auprès de la DEA, estimant qu’il s’agit d’une question à régler en interne, en engageant notamment une tierce partie.

Une situation inquiétante pour les investisseurs

Pour les investisseurs, la situation devient inquiétante. Tesla n’a en effet pas dévoilé ses résultats à son propre conseil d’administration, ainsi qu’ à ses investisseurs. Cela pourrait constituer une entrave grave à la justice, déclare l’avocat de Hansen, Stuart Meissner:

« Il semble que la manière dont cela a été géré, en disant à mon client de ne pas le signaler aux autorités qui ont demandé son enquête, soulève une question d’entrave à la justice, qui est un crime grave. Si les hauts responsables de Tesla étaient impliqués, je pense que c’est très important pour les actionnaires. »

Hansen a été licencié le 16 juillet dernier, un mois après avoir soulevé la question avec Tesla. Hansen a également allégué que Tesla, après le départ de Tripp, était un lanceur d’alerte qui avait accusé Tesla d’utiliser des matériaux de rebut et des batteries endommagées pour fabriquer le modèle 3, le rendant dangereux pour les consommateurs. jusqu’à installer un équipement de routage spécialisé dans son Nevada Gigafactory conçu pour capturer les communications des employés et / ou récupérer les données de leurs employés.  »

Hansen affirme également que quelques 37 millions de dollars de cuivre et de matière première ont été volées à la Gigafactory, et qu’il aurait eu pour instruction de rien signaler aux forces de l’ordre extérieures. Il aurait également été convié à cesser toute enquête sur le sujet.

Reste à savoir quelles seront les suites données à cette histoire sulfureuse.

Yvan Dupuy

Un ancien employé de Tesla dénonce un trafic de drogue et une surveillance illégale des employés
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article