Tesla Stores
L’un des points de vente Tesla qui devrait bientôt fermer

Chères lectrices, chers lecteurs,

Coup de tonnerre chez Tesla. La marque Californienne vient d’annoncer un important changement dans sa stratégie de vente. Elle souhaite en effet majoritairement proposer ses véhicules via le biais de ventes en ligne, et ne gardera que quelques concessions physiques sur des points stratégiques, principalement sur les axes de grandes villes.

Une fermeture de boutiques et des licenciements à la clé

Après avoir frimé, dans sa récente vidéo mettant en scène son sentry mode qui se déclenche à l’approche d’un monstre cookie , les annonces stratégiques faites par la marque concernant cette nouvelles stratégie de vente est bien moins reluisante au niveau économique et sociale. En effet, la fermeture de plusieurs boutiques entrainera systématiquement des licenciements, mais Tesla n’a souhaité communiqué aucun chiffre à ce sujet.

Parallèlement, Tesla a annoncé une politique de retours de véhicules. Chaque propriétaire disposera en effet de 7 jours après son achat et 1000 miles au maximum pour renvoyer sa voiture si il n’est pas satisfait de cette dernière. Ils ont même suggéré l’idée qu’un particulier pourrait « acquérir une tesla, parcourir des milliers de miles pendant un week-end, puis la retourner par la suite ». Cependant, la marque s’est avérée confiante dans le fait que les propriétaires seront satisfait du véhicule, et ne le retourneront donc pas.

Une stratégie basée sur le modèle Apple Store ?

Au départ, Tesla focalisait ses ventes sur les lieux hautement fréquentés, comme les très grandes surfaces par exemple. Une stratégie plus ou moins calquée sur le modèle des Apple Stores, qui attire de nouveaux clients de cette manière. Une tactique payante si on ramène le rendement au revenu par mètre carré. Dans le temps, Tesla a ouvert également des centres combinés de vente et livraison qui fonctionnaient un peu comme des concessionnaires traditionnels.

Tesla, avec ses boutiques physiques, s’est aussi confrontée à la législation lui empêchant des points de vente, en raison des lois sur les concessions obsolètes. Dans certains états, Tesla a du ruser, en appelant ses concessions des « galeries », ou les véhicules étaient simplement exposées, et les vendeurs recommandaient aux clients de commander leur véhicules directement en ligne. Et même si la marque n’a pas rencontré ce type de problème dans tous les pays, ce changement stratégique affectera certainement les ventes dans le monde entier.

Dans son article de blog, la marque déclarait au sujet ce cette nouvelle stratégie: «L’important, pour les clients américains, est de comprendre que, grâce aux ventes en ligne, toute personne dans n’importe quel État peut rapidement et facilement acheter une Tesla. »

Tesla évoque également le fait que cela permettra de réduire l’inefficacité des ventes. Faire baisser les prix de vente est également l’objectif, grâce à la réduction des frais généraux, liés aux frais de fonctionnement des structures.

Reste à savoir si les personnes employées dans les concessions seront licenciées de manière sèche, où si elles seront réorientées en interne.

Yvan Dupuy

Source