Jeff Dahn
Jeff Dahn

Tesla s’apprête à avoir un nouveau chef de son programme de recherche avancée sur les batteries au Canada. L’heureux élu est Jeff Dahn (ci-dessus), qui va préparer la succession de son laboratoire de batteries qui était, jusqu’à présent, financé par le constructeur automobile. Mr Dahn est considéré comme le pionnier dans les cellules de batterie Li-ion.

Augmenter l’autonomie et la fiabilité des batteries

Étant connu pour avoir travaillé sur les batteries li-ion depuis leur invention, il est reconnu pour avoir aidé à augmenter leur cycle de vie. Son travail se concentre désormais aujourd’hui sur leur autonomie, leur fiabilité, le tout à un coût réduit.

Historiquement, en 2016, Mr Dahn a transféré son laboratoire de l’Université Dalhousie à Halifax (dans lequel il était installé depuis 20 ans) au nouveau Tesla Canada Industrial Research, au Canada. Et autant dire que ce partenariat a été bénéfique pour Tesla . La marque a en effet pu déposer de nombreux brevets concernant les technologies sur les batteries. Mr Dahn travaillera donc uniquement pour le constructeur, mais ce contrat ne devrait pas se conclure avant 2021.

Age de la retraite et nominations

Âgé de 65 ans, la question de la retraite se pose pour Mr Dahn, même si il affirme ne pas vouloir prendre sa retraite de si tôt. Il est toujours à la recherche d’une succession pour son groupe de recherche sur les batteries. Deux postes seront à pourvoir au sein du groupe de recherche avancé sur les batteries.

Le premier sera celui de Président de Tesla Canada. Les priorités de la nomination sont l’excellence du candidat et sa capacité à poursuivre un partenariat de classe mondiale avec Tesla initié par le professeur Jeff Dahn. Le candidat sélectionné devra continuer d’établir le partenariat de recherche entre Dahlousie et Tesla sur les batteries Li-Ion à longue durée de vie. Les candidats devront avoir un doctorat, une expérience postdoctorale ou une expérience équivalente en physique, en chimie ou en génie, et faire preuve d’excellence en recherche, avec un fort potentiel pour un enseignement efficace de certaines classes du programme de recherche.

Le second sera celui de la Direction de Herzberg-Dahn. Pour ce poste, le candidat devra démontrer sa capacité à lancer un programme de recherche de niveau mondial en recherche expérimentale ou théorique / informatique en batterie Li-ion avancée ou «au-delà de la batterie Li-ion». Ainsi, les candidats devront posséder un doctorat ou une expérience post-doctorale en physique ou dans un domaine connexe.

Avis donc aux postulants…

Yvan Dupuy

Source