Le spécialiste Français du drone Parrot choisit par l’US Army pour son futur contrat

drones parrot

Chères lectrices, chers lecteurs,

Bonne nouvelle pour l’économie Française. Le spécialiste des drones Parrot vient de remporter un appel d’offres lancé par l’US Army, avec 5 sociétés Américaines également sélectionnées. Le challenge consiste à développer une nouvelle gamme d’appareils de reconnaissance pour les soldats Américains.

Un programme doté de 11 millions de dollars

Le montant du contrat est relativement important, puisqu’il s’élève à 11 millions de dollars, soit 9,6 millions d’euros. Celui-ci chargera Parrot de développer une nouvelle gamme de drones de reconnaissance pour l’armée Américaine.

5 autres sociétés Américaines ayant répondu à l’appel d’offres ont été aussi retenues: Skydio, Altavian, Teal Drones, Vantage Robotics et Lumenier. L’aboutissement d’un appel d’offres qui a été lancé en novembre 2018.

« Les États-Unis ont toujours été un marché de premier plan pour le Groupe Parrot, tant pour notre gamme de drones grand public que pour nos solutions avancées destinées aux professionnels »

Henri Seydoux, fondateur et Président directeur général

Prototypage et tests pour Parrot

Les missions de Parrot seront de prototyper puis de tester un drone qui soit rapidement déployable. Celui-ci devra être opérationnel en moins de deux minutes.

Parmi les contraintes imposées par le cahier des charges, celui-ci devra avoir un temps de vol de 30 minutes, et une autonomie pouvant aller jusqu’à 3 kilomètres. Autre contrainte importante: il devra tenir dans un sac à dos standard militaire, pour un poids maximal de 1,3 kilos.

Concernant cette nouvelle affaire décrochée, le patron du groupe déclare:

« Nous sommes impatients de mettre à profit l’excellence de notre R & D afin d’intégrer l’efficacité offerte par les drones et d’accompagner la plus importante force armée et de défense au monde »

Il s’agit donc d’une excellente nouvelle pour la société qui réalise la plupart de ses ventes à l’export. Cette dernière avait en effet traversé une période difficile, après l’échec de son drone Anafi, qui était censé redonné une élan à l’entreprise.

Le dirigeant explique que cet échec est principalement du au fait que le lancement de son produit a coïncidé avec « l’éclatement de la bulle grand public des drones » . Son concurrent Chinois Dji et son Mavic Pro 2 lui donne également du fil à retordre, car il a une politique de prix agressive.

A la fin de novembre 2018, le titre avait d’ailleurs dévissé de 55% en une seule journée. La société avait immédiatement lancé un plan de départs concernant une centaine de personnes, soit 15% de ses effectifs.

Dès lors, Parrot avait décidé stratégiquement d’accorder plus de poids a son activité drones professionnels, tout en gardant un pied dans le grand public?

Yvan Dupuy

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est diplômé en marketing international. Passionné de référencement, il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article