Google oeil
Crédits: Pixabay

La branche de Google spécialisée dans la santé Google Health vient de publier des résultats encourageant quant à la détection du cancer du sein grâce à l’intelligence artificielle. Si une première version avait déjà été lancée, les 90000 tests suivant effectués avec l’évolution du système renvoient moins de faux-positifs.

Des taux de faux-positifs plus faibles dans tous les pays testeurs

Cette évolution du système d’intelligence artificielle de Google permet d’obtenir des taux de faux-positifs plus faibles dans tous les pays testeurs: 5,7% aux États-Unis et 1,2% au Royaume-Uni . Les taux de faux négatifs sont , dans ces mêmes pays, également plus faibles, avec respectivement 9,4% aux États-Unis et 2,7% au Royaume-Uni.

Ainsi, selon le National Health Service du Royaume-Uni et l’American Cancer Society, 1 femme sur 8 est diagnostiquée avec un cancer du sein au cours de sa vie, ce qui en fait le cancer le plus courant chez la femme.

Cette nouvelle évolution du modèle de détection de l’IA de Google a été développé grâce à des tests sur 76000 femmes au Royaume-Uni , et 15000 femmes aux Etats-Unis. Il a ensuite été évalué à l’aide d’un ensemble de données d’images provenant de plus de 25000 femmes au Royaume-Uni et 3000 femmes aux États-Unis.

Dans un billet de blog, Google déclare:

« Dans l’attente de futures applications, il y a des signes prometteurs que le modèle pourrait potentiellement augmenter la précision et l’efficacité des programmes de dépistage, ainsi que réduire les temps d’attente et le stress pour les patients.Mais pour y arriver, il faudra poursuivre la recherche, des études cliniques prospectives et l’approbation réglementaire pour comprendre et prouver comment les systèmes logiciels inspirés par cette recherche pourraient améliorer les soins aux patients. »

Il y a tout juste un an, Google annonçait qu’elle avait développé une IA capable de détecter un cancer du sein métastatique avec une précision de 99%, mais dans sa version première.

Yvan Dupuy

Source