Appsheet founders
Praveen Seshadri, a grauche, et Brian Sabino, co-fondateurs def AppSheet. (AppSheet Photo)

La branche de Google, Google Cloud a annoncé l’acquisition de AppSheet, une start-up de Seattlle fondée en 2014. Cette dernière aide les entreprises à développer leurs propres applications sans avoir besoin d’une équipe de développeurs. Les termes de la transaction ne sont toutefois pas divulgués par la firme de Mountain View.

Des milliers de clients pour Appsheet

La jeune start-up a déjà de grands comptes, parmi lesquels on peut citer Husqvarna Group, Solvay, Tigo Guatemala, American Electric Power, M&O Partners,ou bien encore Boom Technology. Certains de ses clients utilisent d’ailleurs le logiciel pour créer des applications sans code.

Praveen Seshadr est le PDG d’appsheet, et a lancé le concept en collaboration avec Brian Sabino, un ancien élève de sa classe de l’université de Cornell. Dans une note de blog, le PDG a déclaré: « Google Cloud partage notre engagement envers une plate-forme sans code. À mesure que nous mûrissons, l’industrie des technologies de l’information aussi. Il y a maintenant une énorme demande d’automatisation des entreprises refouléei.Avec l’essor des plates-formes à faible et sans code, le développement citoyen est devenu le moyen stratégique pour les organisations modernes d’investir, d’innover et de rivaliser.»

Des domaines d’applications multiples

Le logiciel proposé par Appsheet permet d’être utilisé dans de larges domaines d’applications tels que la finance, la fabrication, la vente au détail, les soins de santé, la communication ou bien encore les médias. Appsheet a d’ailleurs intégré l’intelligence artificielle pour pouvoir accélérer le déploiement d’applications spécifiques.

En avril dernier, l’entreprise avait d’ailleurs mené une levée de fonds conséquente, de l’ordre de 15 millions de dollars, menée par Shasta Ventures. Mais, Appsheet n’est pas la seule sur le marché, et de nombreux concurrents veulent leur part du gâteau, comme Microsoft, K2 Software, Mendix, OutSystems,ou bien encore Betty Blocks.Amazon Web service, de son coté, travaille également sur son projet de ddéveloppement sans code.

Yvan Dupuy

Source