preventive health

Près d’un an et demi après le scandale Cambridage Analytica, pour lequel Mark Zuckerberg avait présenté ses excuses devant le sénat, le géant des médias sociaux lance un outil appelé « Préventive Health ». L’objectif est d’inciter ses utilisateurs à e faire consulter régulièrement, et de pouvoir les mettre éventuellement en contact avec des prestataires de services.

Un outil développé par un docteur

Cet outil a été développé par le docteur Freddy Abnousi ,Responsable de la Recherche sur les soins de santé au sein de la société. Il connait bien le secteur numérique, puisqu’il était auparavant en charge de la collecte de données anonymisées et à utiliser une technique appelée «hachage» .

Facebook travaille dans cette optique avec plusieurs organisations de renommée en la matière comme l’American Cancer Society; l’American College of Cardiology; l’American Heart Association. SOn but est délivrer des messages numériques aux utilisateurs, afin de les inciter à mener une batterie de tests, important pour assurer la santé d’une population d’un certain âge.

Deux maladies seront principalement ciblées, qui sont les principales causes de décès aux États-Unis: les maladies cardiaques et celles du cancer, ainsi que la grippe, qui touche des millions d’utilisateurs chaque année.

Rendre les utilisateurs proactifs avec leur santé cardiaque

«Les maladies cardiaques sont la principale cause de mortalité chez les hommes et les femmes dans le monde et, dans de nombreux cas, elles sont évitables à 100%. En intégrant des rappels de prévention dans les plates-formes auxquelles les utilisateurs accèdent quotidiennement, nous leur donnons les outils nécessaires pour être proactifs en ce qui concerne leur santé cardiaque » a déclaré le Dr Richard Kovacs, Président de l’American College of Cardiology.

Les utilisateurs pourront ainsi accéder aux outils de santé préventive de Facebook, et rechercher dans l’application mobile de la société les examens recommandés par les organisations partenaires de la société.

Facebook pourra même diriger les utilisateurs vers des ressources concernant les lieux de tests. Le réseau affirme cependant qu’aucune donnée ne sera collectée.

«La santé est particulièrement personnelle, nous avons donc pris en compte la confidentialité et la sécurité dès le début. Par exemple, Preventive Health vous permet de définir des rappels pour vos futurs examens et de les marquer comme terminés, mais cela ne nous donne pas, ni aux organisations de santé avec lesquelles nous travaillons, accès à vos résultats de test réels. Les informations personnelles relatives à votre activité dans Preventive Health ne sont pas partagées avec des tiers, telles que des organisations de santé ou des compagnies d’assurance, elles ne peuvent donc pas être utilisées à des fins telles que l’éligibilité à l’assurance.»

L’application permettra aussi aux utilisateurs de trouver des endroits où se faire vacciner contre la grippe.

Reste à savoir jusqu’à quel niveau ce nouvel outil va séduire les utilisateurs.

Yvan Dupuy

Source