Servicefriend

Alors que Facebook s’apprête à lancer sa cryptomonnaie « Libra », en 2020, elle est en train de mettre en place tous les éléments nécessaires à son fonctionnement. Parmi ceux-ci, elle vient d’acquérir la start-up Servicefriend,qui construit des chatbots à base d’intelligence. pour ses clients.

Une annonce faite d’abord localement en Israël

La start-up étant Israélienne, c’est d’abord localement que la nouvelle a été transmise.En effet, un investisseur, Roberto Singler a signalé la nouvelle à la presse locale. De son coté, Facebook a également confirmé la nouvelle:

«Nous acquérons de temps en temps de petites entreprises de technologie. Nous ne dévoilons pas toujours tous nos projets », a déclaré un porte-parole de Facebook.

Le fondateur, Arad, ainsi que son cofondateur Shahar Ben Ami travaillent au sein de Facebook, dans le groupe portefeuille numérique Calibra, fonction qui apparaissent désormais sur leur profil Linkedin. On peut donc en conclure que l’acquisition a été faire durant les dernières semaines.

Facebook ne donne pas plus d’informations sur l’objet de leur travail

Facebook n’a pas souhaité dévoiler clairement sur quoi les équipes de Servicefriend allaient travailler. Toutefois, il semble que le domaine le plus évident soit la création d’un chatbot, ou plus particulièrement un réseau de chatbots pour le service clients du service numérique de Libra.

Sur la page d’accueil de Calibra, on peut lire « nous sommes là pour vous ». Une assistance 24h/24 et 7j/j par Whatsapp et Messenger est assurée.

Par le passé, la start-up avait déjà travaillé sur la plateforme de Facebook. Elle avait conçu des robots hybrides pour Messenger, que les entreprises pouvaient utiliser pour venir compléter les équipes humaines en cas de besoin. Par exemple, l’un des robots Messenger que Servicefriend a construit pour Globe Telecom aux Philippines. Le robot hybride a été en mesure de réduire les «heures d’agent» à moins de 20 heures pour 1 000 interactions client.

Une belle acquisition donc pour Facebook.

Yvan Dupuy

Source