Google Executive
Caesar Sengupta

Google a annoncé vouloir séduire les entreprises Indiennes avec son application de paiement Google Pay. Elle va leur présenter une nouvelle fonctionnalité concernant l’emploi, une grande nouvelle suite à l’annonce de la future fermeture de Google Hire. Elle souhaite en effet maintenir son avance sur son principal

Google vise avant tout les entreprises Indiennes non connectées

Lors de cet évènement annuel en Inde, Google a déclaré que, même si plus de 400 millions de personnes sont en ligne dans le pays, la plupart des entreprises du pays ne sont pas connectées. Lors de cet évènement, elle a dévoilé sa nouvelle application de paiement pour les professionnels: Google Pay for Business. Cette application va permettre aux entreprises locales de renforcer leur présence numérique, et d’accepter les paiements en ligne.

Parmi les autres annonces, elle a également dévoilé une autre fonctionnalité « Google Spot », qui permettra aux entreprises Indiennes de créer leurs propres vitrines sur l’application Google Pay. Par exemple, ils peuvent utiliser des codes de type QR pour proposer certaines offres aux clients sans avoir à créer leurs propres applications, ont déclaré les dirigeants de la société.

Une application ayant deux ans de développement derrière elle

Google a lancé Google Pay en 2017. IL est construit sur l’infrastructure de paiement UPI, soutenue par le gouvernement Indien, ce qui lui permet de figurer déjà parmi les meilleures applications de paiements de sa catégorie.

Selon les experts, le marché des paiements en Inde devrait atteindre 1 milliard de dollars d’ici 2023. Il est également très concurrentiel et encombré par de nombreux prétendants: PhonePe, Amazon Pay et Paytm de Flipkart, l’application de portefeuille la plus populaire du pays, dont la société mère a collecté plus de 2,3 milliards de dollars auprès d’investisseurs.

Pour se différencier, Google Pay va miser avant tout sur l’ajout de nouvelles fonctionnalités. Une option qui va lui permettre de pouvoir affronter Whatsapp, de Facebook qui souhaite étendre également sa fonctionnalité de paiement (elle compte plus de 400 millions d’utilisateurs en Inde).

De son coté, Paytm, se concentre aussi sur l’expansion de son application dans le pays.

Yvan Dupuy

Source