amazon logistique

Chères lectrices, chers lecteurs,

Bonne nouvelle pour l’emploi français lié au e-commerce. Directement faite par François Hollande, l’annonce d’un nouveau centre logistique à Orléans pour l’entreprise Amazon. A la clé, des investissements importants favorables aux entreprises et artisans de la région, mais également 300 emplois pour le bassin Orléanais à la clé.

Développer son offre en France

Amazon souhaite continuer à développer son implantation en France, chose qu’il avait déjà entamée, avec l’implantation de son nouveau service de livraison à Paris (annonce qui lui a d’ailleurs valu une belle lutte avec la mairie de Paris).

Amazon en France cette année, cette année, c’est aussi le lancement de Handmade qui permet aux artisans de commercialiser leurs produits et créations à travers le monde entier, grâce à la puissance de la plateforme. En outre, selon les derniers retours d’étude sur le e-commerce, Amazon devance largement ses concurrents qui sont la FNAC et CDiscount.

Orléans après Amiens

En octobre dernier, Amazon avait déjà annoncé l’ouverture d’une cinquième plateforme à Amiens, du même type que celle d’Orléans. L’implantation de cette structure devrait permettre la création de 500 emplois liés directement ou indirectement (fonctions support) aux métiers de la logistique. Un plan d’embauche sur trois ans, avec à la clé des emplois en CDI.

Le centre d’Amiens aura pour spécificité d’être spécialisé dans le traitement des vêtements de grandes tailles, pour des expéditions France & Europe.

Stratégiquement parlant (emplacement géographique), le centre d’Amiens est aussi un centre charnière, selon la direction du géant Américain:

“Nous possédons dix sites en Grande-Bretagne, dix en Allemagne, d’autres en Italie et en Espagne (…) Amiens se trouve au coeur de cette Europe. Amiens est aussi très bien placé d’un point de vue français, comme le site de Lauwin-Planque (Pas-de-Calais). La ville est proche de Paris-centre. Amiens n’est qu’à 150 km de la région parisienne”, explique le directeur des opérations..

Pour l’heure, souhaitons donc la bienvenue au nouveau site d’Orléans.

Yvan Dupuy