taxi volant volocity
Volcocity, le taxi volant de Volocopter @volocopter

Ce 21 aout dernier, la jeune start-up Allemande Volocopter a présenté son taxi volant Volocity. Depuis ses débuts en 2011, il s’agit du quatrième véhicule produit par la marque. Si les trois premiers modèles ont servi à la R&D, ce dernier est conforme aux normes Européennes, et prêt à la commercialisation.

Offrir un nouvelle mobilité aérienne aux grandes villes

Les capacités du taxi volant Volocity sont parfaitement taillées pour la ville, sachant que le véhicules peut transporter deux véhicules et leurs bagages sur une distance de 35km, et à une vitesse de 110 km/h. IL s’agit donc d’un hélicoptère urbain destiné aux courtes distances, et ayant pour but de désengorger le trafic lié à l’automobile dans les grandes villes.

Techniquement, la technologie employée est dérivée des drones, car il utilise une multitude de rotors alimentés par une multitude de batteries. Plus précisément, Volocity dispose de 9 batteries alimentant 18 moteurs électriques, dotés chacun d’une hélice.

Outre la faible nuisance sonore mise en avant par Volocopter, la start-up met en avant le fait que le système permet le remplacement des batteries « à chaud », ce qui permet une disponibilité immédiate entre deux vols de taxi aérien.

Un engin plus sûr que l’hélicoptère

La start-up a a actuellement réalisé près de 1000 essais avec pilote, ou en mode autonome. Elle précise d’ailleurs que le véhicule a été conçu en fonction de la norme SC-VTOL , publiée en juillet 2019 par l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne.

L’engin dispose d’une forte redondance d’équipements permettant d’assurer une sécurité maximale: batteries, moteurs, contrôles, électronique de bord…Ces derniers garantissent une assistance au pilotage très poussée.

Un Voloport à Singapour pour 2019

Voloport
Le Volport de Volocopter

La société dévoile également son Voloport (ci-dessus), qui devrait ouvrir à Singapour pour le quatrième trimestre 2019. Si le développement de telles infrastructures est une priorité pour la société, elle devra faire face à d’autres concurrents de taille sur le même créneau qu’elle, comme Ehang et Airbus , Google, ou bien encore Uber.

Yvan Dupuy