Nissan immisce son taxi autonome dans la jungle urbaine japonaise

nissan taxi

Chères lectrices, chers lecteurs,

Alors que Yandex dévoile ses premiers véhicules autonomes à Moscou, Nissan va tester les siens dans les rues de Yokohama, ce en plein milieu urbain. Différentes stratégies en fonction des constructeurs donc, alors que d’autres font le pari des taxis volant. Faisant parti du même groupe, Renault va mener des tests similaires en France, du coté de Rouen.

Les robots-taxis en voix de développement

On sait à l’heure actuelle, qu’en attendant les voitures autonomes, les services pour les possesseurs de voitures classiques se développent. Par exemple, vous pouvez faire votre carte grise en ligne de manière autonome, ce qui évite bon nombre de démarches dans les différentes administrations.

Mais, pour en revenir au concept des robots-taxis, différents acteurs battent sur le marché, comme le spécialiste des VTC Uber, ou bien encore Google et sa filiale Waymo. Pour prendre de l’avance, Nissan et modèle « easy ride » commencera ces tests dès le mois prochain.

La firme se laisse encore deux ans (jusqu’à 2020) pour lancer officiellement le service au Japon, Le service offre la possibilité de réserver une course via son application dédiée. En outre, pendant la course, le client pourra utiliser un service de guidage sur tablette, utile si ce dernier est en quête de recherche de conseils sur une idée de restaurants, ou bien encore une idée de promenade.

Plus loin dans les services

Ce véhicule électrique dérivé de la Nissan Leaf permettra également aux clients d’une course d’effectuer des demandes dans différentes langues, mais aussi d’utiliser différents coupons disponibles et utilisables dans les différents points de vente tout au long du trajet.

A la fin, un questionnaire sera donné au client, pour évaluer la qualité du service. Pour Hiroto Saikawa, le PDG de Nissan, « Ce test grandeur nature représente un grand pas vers la réalisation d’un nouveau service de mobilité ».

Si la société avait commencé ses recherches sur les voitures sans chauffeurs en 2013, elle avait annoncé son projet de robot-taxi en janvier 2017.

Une future alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est également prévue le 8 février prochain, mais aussi un partenariat avec Didi Chuxing , l’une des plus importantes plate-forme de transport par application mobile en Chine.

Yvan Dupuy

Nissan immisce son taxi autonome dans la jungle urbaine japonaise
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article