réseau social snapchat

Chères lectrices, chers lecteurs,

Le réseau social Snapchat, qui remporte notamment un vif succès auprès des jeunes, est en pourparler avec les grandes maisons de disques pour permettre à ses utilisateurs de pouvoir insérer de la musique dans leurs publications. L’application doit continuer à innover, sous la pression de ses concurrents Instagram et Tik Tok, de Bytedance Ltd.

Une obtention de droits ponctuelle jusqu’à présent

Afin de diffuser la musique d’artistes individuels sur sa plateforme, Snap obtenait des licences ponctuelles au cas par cas. Mais elle veut aujourd’hui viser plus grand, en obtenant des droits plus larges de la part D’universal Music Group, et Sony Music Entertainement. Le Groupe Warner Music serait également dans le viseur de Snap.

Toutefois, si Snapchat obtenait les licences souhaitées, ces dernières ne permettraient pas de pouvoir créer un service de musique à la demande comme Spotify ou Apple Music. A l’heure actuelle, plusieurs négociations seraient en cours, mais aucun accord ferme n’aurait été signé.

Ce souhait soudain de la part de Snap d’intégrer des fonctionnalités liées à la musique n’est pas anodin. Ces derniers temps, plusieurs concurrents des médias sociaux ont introduit de nouvelles fonctionnalités liées à la musique.

Contrer Facebook Instagram et Tik Tok

En 2017, Facebook avait obtenu des licences assez larges des principales compagnies de musique, permettant à leur musique d’être utilisées comme arrière-plans de vidéos. Ce mois, Facebook a également mis en place la possibilité d’utiliser la fonction « histoires d’anniversaires », permettant aux utilisateurs de pouvoir créer des publications multimédia comprenant des chansons populaires, telles que « Birthday » des Beatles.

Bytedance Ltd, qui possède l’application à succès Tik Tok en Chine, a utilisé la musique pour aider son réseau social vers la voie du succès.

L’enjeu de la musique pour les différentes applications sociales est donc devenu un enjeu majeure, si elles veulent continuer à rester compétitives vis à vis de leurs concurrents, et surtout vis à vis des jeunes.

Yvan Dupuy

Source