Rumeurs: La NSA aurait infecté près de 50 000 réseaux de malwares dans le monde

nsaChères lectrices, chers lecteurs,

Vous avez récemment été infecté par un malware (logiciel espion) ? cette œuvre serait peut être l’oeuvre de la NSA (National Security Agency). Selon un certain Edward Snowden, la NSA (National Security Agency) aurait infecté près de 50 000 réseaux dans le monde, dans le but de collecter des informations dites sensibles.

Des attaques ciblées

Perpétrées par un département spécifique au sein de la  NSA, ces attaques , délibérément portées, auraient été ciblées. les opérations auraient été menées par un service baptisé TAO (tailored access opération), ou , traduit en français « opérations d’accès sur mesure ». Selon certaines sources, ce sont des milliers de hackers très compétent qui seraient à l’œuvre, au service direct de la NSA.

Parmi les sites visés, on retrouve bien évidemment certains opérateurs télécoms, comme le belge « Belgacom ». Ayant découvert ces attaques, ce dernier aurait d’ailleurs porté plainte contre X.

De son coté, la NSA reste muette, et rejette les responsabilités directement sur le gouvernement américain. Ce dernier se défend en affirmant que la diffusion de documents américains nuit à l’état (américain bien sûr).

La carte ci-dessous montre l’étendu des attaques portées par la NSA:

nsa malwares

Précisons que les Etats-Unis ne seraient pas les seules à être impliquées dans le dossier, puisqu’on parle également des « fives eyes », à savoir  les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Il reste cependant difficile de savoir les raisons réelles d’un tel espionnage.

Yvan Dupuy

 

 

Rumeurs: La NSA aurait infecté près de 50 000 réseaux de malwares dans le monde
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
0 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble