Réseaux Sociaux: Unthink serait-il le plus sérieux challenger pour détrôner Facebook ?

unthinkChères lectrices, chers lecteurs,

Comme je l’avais souligné dans mes articles précédents, l’actualité en 2011 est très riche pour ce qui concerne les réseaux sociaux. Alors, il y a bien sûr Google plus, Mais on a vu aussi vu des projets comme Diaspora ou Altly faire reparler d’eux. Vu aussi, la naissance de réseaux sociaux plus spécifiques, comme par exemple Envimotion , le réseau spécialement dédié aux fans de développement durable. Voilà désormais qu’Unhink affirme pouvoir détrôner Facebook, en repensant totalement le concept social. Alors, qu’en penser réellement ?

D’où vient Unthink ?

En cours de développement depuis 2008 (et dont on a en réalité très peu parlé), Unthink est d’origine Américaine, puisque son siège est basé en Floride. Avec près d’une centaine de collaborateurs également présent à travers le monde, Unthink prépare en réalité dans l’ombre, une guerre anti-facebook. A l’image de Diaspora, Unthink tape dans le point faible de Facebook: La collecte et la confidentialité des données des utilisateurs inscrits. Unthink souhaiterais donc proposer aux membres une totale maîtrise de leur contenu, et bien sûr de leurs données.

Un concept réellement nouveau ?

A cette question, je répondrai non. D’une part, parce que Diaspora a déjà évoqué cette volonté de laisser aux utilisateurs la totale maîtrise de leurs données.Même si les internautes pourront choisir d’afficher sur leur page d’accueil la marque qu’ils soutiennent, cela ne me semble pas assez novateur pour pouvoir détrôner Facebook. Plus fort encore, si l’utilisateur n’affiche aucune publicité sur son profil, il devra payer une souscription de l’ordre de deux dollars par an.

Autrement dit, unthink se targue de pouvoir contrer Facebook au niveau de la protection et de la confidentialité des données, mais il contraint ses utilisateurs à afficher de la pub, sous peine de devoir payer une cotisation. Personnellement, cette éthique ne me semble guère mieux…Unthink est actuellement accessible via invitation, mais devrait sans plus tarder s’ouvrir à toute personne souhaitant y souscrire.

Je pense que pour pouvoir parvenir à son but (même si je n’y crois pas), Unthink va devoir adopter une très bonne stratégie de buzz et de communication autour de son réseau, en appuyant sur les points réellement novateurs.

Et pour vous, qu’est ce qui ferait que vous quittiez Facebook pour un autre réseau ?

Bien à vous,

Yvan Dupuy

 

 

Réseaux Sociaux: Unthink serait-il le plus sérieux challenger pour détrôner Facebook ?
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
1 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble1