Quand les intempéries boostent le e-commerce…

ecommerceChères lectrices, chers lecteurs,

Cela peut sembler évident, mais, quand il fait mauvais dehors, on a tendance à vouloir rester au chaud. C’est ainsi qu’avec les intempéries fortes que l’on a connues au niveau national, le e-commerce a connu sur le mois de novembre et décembre une embellie, décompte fait de la hausse du trafic normal pendant ces périodes de fêtes.

Les données du prestataire Ogone

Ogone est une plateforme de paiement électronique qui fournit de nombreux sites de e-commerce sur l’hexagone. Concrètement, elle apporte des solutions de paiement et de transactions sécurisées en ligne, avec des prestations d’assistance.

Selon les données statistiques d’Ogone, l’Europe enregistre une hausse des transactions de l’ordre de 20% par rapport à la période de novembre à décembre 2009.

Le communiqué ayant fait état de cette étude affirme “C’est une croissance du nombre de transactions, aussi importante et soudaine qu’inattendue…
“Les mauvaises conditions climatiques en Europe ont, semble-t-il, poussé de nombreux consommateurs à acheter leurs cadeaux de Noël sur Internet, au détriment des centres commerciaux et commerces de proximité”.

Un peu plus de données chiffrées

Par rapport à décembre 2009, le nombre de transactions a connu une hausse de 60%. Cette hausse a été mesurée sur les 25000 clients d’Ogone, répartis dans plus de 40 pays. Le panel représentatif est donc très qualitatif.

Hors périodicité des fêtes, les chiffres du e-commerce sur l’année 2010 sont très encourageant. La FEVAD  rapporte une hausse de 28% des achats sur internet, par rapport à 2009. Le CA global passe ainsi de 25 à 32 milliards d’euros.

Il semble que le e-commerce via les réseaux sociaux (Facebook qui propose un très bon ciblage vis-vis à des profils et des centres d’intérêts) tende à se développer, ainsi que le m-commerce (avec l’explosion du I-Phone).

Les prévisions de Forester pour les 5 années a venir

Selon le cabinet d’études Forester, il semble que cette envolée du e-commerce ne soit pas temporaire.Une étude, menée auprès de 6000 consommateurs dans près de 17 pays, indique que le chiffre d’affaires devrait connaître une croissance annuelle de l’ordre de 11% par an , jusqu’en 2014.

les consommateurs semblent être de plus en plus confiant dans les transactions sécurisées et les achats sur internet. 25% se déclarent aujourd’hui confiants, contre 18% en 2005.

Et vous, êtes-vous encore réticent à acheter en ligne ? pourquoi ?

Amicalement,

Yvan Dupuy


Quand les intempéries boostent le e-commerce…
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
1 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble1