Pinterest Vaccins

Afin de lutter contre les informations erronées qui sont publiées sur son réseau, Pinterest souhaite afficher des informations en provenance des organisations de santé publique. Elle ciblera dans un premier temps tout ce qui est lié aux vaccins, avec des mots-clés comme « Rougeole » ou « sécurité des vaccins ». Elle souhaite également faire le vide dans les fausses informations liées à la santé publiée sur son réseau.

Des « fake news » sur la santé toujours attractives

Chez Pinterest, Ifeoma Ozoma , Responsable des Poliques publiques, et de l’impact social de Pinterest a souhaité faire une déclaration sur ce sujet:

«Ce que nous et d’autres avons observé, c’est un fossé d’enthousiasme entre ceux qui créent et diffusent des informations erronées sur la santé et ceux qui créent des ressources enracinées dans une science établie. En règle générale, la désinformation sur la santé est plus accessible et plus attrayante sur le plan visuel que les articles de revues scientifiques sur les vertus de la vaccination. En outre, nous avons constaté que certains fournisseurs de désinformation en matière de santé bénéficient d’un incitatif financier. »

Pinterest a également mis en place sur son réseau une pancarte informative indiquant aux utilisateurs que les informations relatives à la santé enfreignent souvent les règles de la communauté, qui interdisent la désinformation médicale préjudiciable.

Un bridage des fonctions sur les épingles liées à la santé

Concernant la santé, les utilisateurs ne verront plus de recommandations ou de commentaires sur les épingles dans ces résultats de recherche. Ozoma a ajouté à ce sujet: «Nous adoptons cette approche parce que nous pensons qu’afficher des informations erronées sur le vaccin ainsi que des ressources provenant d’experts en santé publique n’est pas responsable»

Cette dernière a ajouté que Pinterest continuerait à élargir la diffusion d’épingles en provenance d’organismes de santé officiels, tout en bloquant parallèlement les fausses informations. Ces derniers seront d’ailleurs immédiatement supprimés, ce qui suppose la mise en place d’une modération.

Pinterest, qui compte actuellement 300 millions d’utilisateurs, développe également des outils qui seront mis à disposition des organisations officielles.

De leur coté, Facebook, Twitter, et Youtube ont également commencé à lutter contre la diffusion de fausses informations , notamment concernant les mouvements « anti-vaccins », qui ont favorisé les retours de maladies comme la rougeole dans le monde.

Yvan Dupuy

Source