panier fruits et légumes livraison à domicile
Crédit photo: Pixabay

Si nous avons toujours perçu Internet comme un univers ludique et divertissant, l’avancée numérique a permis de nous révéler un côté plus intéressant. La technologie réinvente notre ère, occasionnant une nouvelle espace exploitable au grand profit du commerce. Selon les statistiques 2020, la France représente le deuxième marché européen en e-commerce. On estime même qu’en 2040, 95% des formes de vente se feront exclusivement en ligne. Outils informatiques, appareils électroménagers, vestimentaires et tant d’autres sont les bienvenus. Le panier de fruits et légumes en livraison à domicile est la forme la plus courante pour les produits alimentaires locaux. Acheter ses provisions rime souvent avec sortir de chez soi, visiter tous les marchés environnants, puis prendre un temps extra pour comparer qualités et prix… Bref, toute une série de mouvements énergivores et à la fois chronophages. Ainsi se montre la vente en ligne de fruits et légumes comme moyen efficace 3 en 1 : économiseur de temps, dénicheur de qualité et facilitateur de transport. La période du Covid-19 a surtout mis en évidence la croissance de ce domaine en raison des restrictions de sortie. Mais désormais, ce mode d’achat séduit de plus en plus de français souhaitant le confort d’être « servi sur un plateau d’argent ».

Achat de fruits et légumes en ligne : une tendance depuis la crise sanitaire

La ruée vers les commandes en ligne a commencé avec la fermeture des établissements de restauration le 14 mars et des marchés locaux le 23 mars. Ces derniers ont détruit la boucle producteur-consommateur, et les conséquences se sont avérées lourdes, certaines irréversibles (chômage technique, faillite, fermeture définitive des portes). D’un côté, la vente en ligne de fruits et légumes a été conçue plutôt dans une optique adaptative que pour augmenter les chiffres d’affaires. Mais cette idée pourrait bien pérenniser puisqu’en 2019, les études ont montré que 77% de la population française est équipé d’un Smartphone. De plus, un Français passe environ 2 heures par jour sur internet selon les statistiques de la même année. Très probablement, ces taux ont pu croître pendant les périodes du coronavirus. L’univers numérique est donc devenu cible pour tout vendeur souhaitant augmenter son capital. De l’autre côté, les gens ont sollicité les services en lignes pour subvenir à leurs besoins fondamentaux. Pour ces derniers, ces faits se réalisent plutôt dans un effet de contrainte et par défaut de moyens : confinement, peur d’être contaminé dans les endroits à haute fréquentation, etc. Les commandes fruits et légumes en ligne étaient l’alternative idéale pendant ces temps pour pouvoir se nourrir convenablement.

D’un système adaptatif à une stratégie de marketing pointue

Du fait de la fermeture des marchés locaux pendant la crise sanitaire, beaucoup de distributeurs ont cessé leurs activités et les gens se sont demandé où trouver des produits locaux. Ainsi, les producteurs ont tourné leur vision sur un circuit court. La vente directe était alors évoquée : les produits sont passés de l’agriculteur vers les consommateurs, en passant par un intermédiaire au plus. Cette nouvelle technique permet non seulement de payer les travailleurs de la terre à juste prix, mais aussi de garantir la proximité vis-à-vis de la population cible. D’autant plus, la livraison fruits et légumes bio à domicile constitue un petit plus. Cette extension est souvent considérée comme une prestation à part entière.

D’une situation de contrainte à une satisfaction facilitée

Ne plus pouvoir sortir de chez soi équivaut à recourir aux e-commerces pour se faire livrer. Si ce moyen rapide a longtemps été jugé comme solution de facilité, il est maintenant prisé pour économiser du temps, s’épargner des tâches comparatives lourdes et des contraintes de transports. Du fait de ce grand service qu’il procure, la vente en ligne de panier fruit légume direct producteur octroie aux consommateurs un certain confort. Être servi chez soi constitue déjà une source de satisfaction chez le client. Cependant, l’excellence des consommables est le critère ultime à respecter avant tout.

Un secteur économique en plein essor

Maraichers
Crédit photo: René Carrère / Tous droits réservés / Flickr

Sans doute, les crises sanitaires ont amené des gens à acheter fruits et légumes direct producteurs de manière active. Ces évènements ont pu laisser des conformistes en termes de livraison à domicile. Déjà en 2018, le chiffre d’affaires des fruits et légumes frais s’élevait à 641 millions d’euros. Le secteur agricole est d’ailleurs une branche de première nécessité pour l’humanité. Plus il y aura d’hommes, plus les besoins en nourriture augmentent. Rien qu’avec ces arguments, nous pouvons imaginer la pérennité de cette activité. En outre, le plan de reconfinement dû à la seconde vague du Covid-19 en France serait propice au développement de cette filière.

Service de livraison fruits et légumes : les craintes du consommateur

Les clients de nos jours sont très exigeants et susceptibles par rapport à la qualité de l’alimentation. Inquiets sur leur santé, ils préfèrent inspecter avec leurs yeux l’état de la nourriture qu’ils vont ingérer. L’idéal consiste en effet à acheter fruits et légumes en direct chez les producteurs (produits locaux), biologiques et sans conservateurs. Mais lors d’une commande en ligne, ce processus s’avère impossible. La réticence des consommateurs s’exprime donc par des questionnaires auxquels ils s’attendent à des réponses intègres et honnêtes. Pour éviter les mauvaises surprises, voici les questions que posent les commanditaires avant l’ajout au panier.

« Les produits sont-ils bios ? »

Cette requête est évidente si on ne parle que de la hausse de la population, donc de la consommation en France. Pour subvenir aux besoins alimentaires de ces hommes, les techniques fortes sont mises à l’usage. La culture intensive, l’emploi d’engrais chimique et de pesticides sont les premiers aux fronts. Du point de vue « quantité », ces manières sont effectivement opérantes. Quoique, les produits hyper traités ne coopèrent pas avec la santé qu’ils ne sont pas recommandés par les professionnels. L’association Générations Futures a pu observer 53,80% de contamination des fruits et légumes, bios et non-bios confondus. On imagine donc le taux pour les aliments non bios, même si l’association n’approuve pas cette comparaison. Quoi qu’il en soit, les fruits et légumes certifiés « bio » sont beaucoup plus sains que les autres.

« Les fruits et légumes sont-ils locaux ? »

Potager City

Les Français s’intéressent aux produits locaux qu’aux importés pour diverses raisons. Les indicateurs précisent même que les avis sont très partagés. En effet, en 2015, lorsqu’on a interrogé sur la conviction de ces « amoureux du local », 52% affirment qu’ils préfèrent commander le panier légumes bio local en raison de la transparence de son origine. À côté, 46% pensent que les locaux sont plus authentiques et ont un caractère plus artisanal. Les autres opinions se penchent plutôt vers les valeurs, l’écologie, le prix, etc. Selon une autre étude de cette même année, 80% achètent les produits de leur terre parce que cela leur apporte une certaine satisfaction, dont une fierté personnelle et une gratitude pour les agriculteurs français. Quand même, certains sites étalent sans problème la provenance de leurs produits, à l’exemple de Potager City qui affirme que 72% de leurs fruits et légumes sont issus de la terre française.

« Les produits seront-ils livrés frais ? »

La fraîcheur de la nourriture pose problème surtout lorsqu’on parle de livraison de légumes bio à domicile. En principe, un aliment frais est non seulement mangeable, mais aussi garde l’intégrité de son goût original. Cette caractéristique ne se limite pas au visuel du fait que l’apparence soit parfois trompeuse. Par exemple, une orange peut être intacte à la première vue et avoir une saveur fade, voire déplaisante. L’idéal pour le client est de recevoir des végétaux récemment cueillis. Selon une étude portée sur un plan de filière fruits et légumes en 2017, 43% des fruits et légumes frais distribués dans le territoire français sont importés d’autres pays. Devrait-on se soucier de la pureté de ces produits ? Des conservateurs seraient-ils appliqués ? L’origine et l’état « bio » seraient aussi donc à revoir…

« Qu’en est-il de la livraison ? »

Certains clients sont très soucieux par rapport à la livraison de leurs achats. Il est moins question du mode de transport que de deux choses : le prix et le délai. Les gens optimisent en effet leurs dépenses ménagères qu’ils font souvent des comparatifs. Le prix de vente Des paniers de fruits et légumes de saison à domicile doit alors être minutieusement réfléchi au risque de faire fuir les clients. Quant au temps de livraison, le mieux se trouve dans l’immédiat, soit dans les 24 heures qui suivent les commandes. Cela donne assurance à la fraicheur et la bonne qualité des nourritures livrées. Néanmoins, les e-marchands se rendent déjà compte de ces difficultés de livraison qu’ils s’associent avec des agriculteurs de différentes régions. C’est une stratégie efficace pour que la clientèle bénéficie à la fois des produits de qualité et d’un service presque instantané. De son coté, Potager City propose un modèle de livraison hybride: Vous pouvez retirer votre panier de fruits et légumes soit dans un point de retrait public de votre choix (click and collect), soit directement dans votre entreprise, si vous souhaitez les déguster au bureau.

point de retrait fruits et légumes

E-commerce fruits et légumes : la prépondérance du circuit court

Malgré son aspect marginal, le circuit court occupe de plus en plus de place sur l’e-commerce de fruits et légumes. Comme expliqué précédemment, il s’agit d’un système de vente où le produit part du producteur et s’achemine vers le consommateur via un intermédiaire au maximum (agence de livraison, commerce le plus proche…). Cette forme de vente est fortement appréciée puisqu’elle se présente comme un gage de qualité. L’accès aux produits frais se facilite donc, tout en offrant un prix optimal aux agriculteurs français. En effet, il faut se rappeler que 22% des foyers agricoles vivent dans la pauvreté et 40% des exploitations ont une valeur basse, inférieure au SMIC. En plus, environ 70% du marché de distribution de fruits et légumes locaux est dominé par les grandes surfaces, ce qui entraine un affaiblissement des producteurs.

En proposant le panier de fruits et légumes livraison à domicile, il est possible de remédier aux problèmes de rémunération des artisans. De plus, la vente directe implique peu de transports, ce qui participe à limiter l’émission de gaz carbonique et donc, à la lutte écologique. Le circuit court permet à la population, d’une manière plus ou moins indirecte, de retrouver l’équilibre dans son alimentation. Les fruits et légumes sont en effet source de bonne santé et aide à combattre la malbouffe.

Vente en ligne de fruits et légumes : les formules existantes

Formule panier ou pack

La formule Paniers de saison est presque présente chez tous les vendeurs de fruits et légumes en ligne. De toute évidence, celle-ci comporte des fruits et légumes frais préparés par le vendeur lui-même, ou bien selon les choix du commanditaire. En principe, le panier légumes bio préparé couvre le besoin journalier d’au moins une personne. Les composants de ce dernier doivent être équilibrés que ce soit en quantité ou en qualité. Il peut toutefois y avoir une formule dédiée pour une semaine. Ces types de packs peuvent aussi contenir d’autres éléments que des végétaux (lait, miel, fromage, etc.). Dans ce cas, ces derniers sont appelés « mixtes ».

Abonnement hebdomadaire ou mensuel

Pour ceux qui trouvent le bonheur d’être livré chaque semaine ou chaque mois et prévoient des commandes régulières, l’abonnement est idéal. Il s’agit d’une formule renouvelable et, dans ce cas, conseillée pour les personnes âgées, en situation de handicap ou suivant des régimes alimentaires modérés. Pour conclure, l’e-commerce de panier fruits et légumes livraison à domicile continue de fructifier au fur et à mesure du temps. En quelque sorte, la situation d’urgence sanitaire et le confinement ont permis à plusieurs de découvrir, ou plutôt de recourir à ce nouveau secteur. Même si l’exploration s’est déroulée dans des cas exceptionnels de besoin, beaucoup se sont plus dans le confort d’être servi à domicile. D’ailleurs, c’est ce qui promet l’avenir de l’activité. Si le marché de distribution usuel est contrôlé par les grandes surfaces, le circuit court et la vente directe domine la commercialisation en ligne de produits locaux. Ce dernier se montre comme une perspective pour préserver la qualité des agricoles Français, soutenir ses producteurs, mais aussi participer à la lutte environnementale. Le gouvernement a prévu depuis peu un reconfinement dans le territoire français. Serait-il donc possible que les gens se reconvertissent définitivement dans les formules paniers ou abonnements proposés par les sites  vendeurs fruits et légumes ? Seul le futur nous le dira.

Yvan Dupuy