Noms de domaines: Des centaines d’entreprises seraient prêtes à enregistrer leur propre extension

nom-de-domaineChères lectrices, chers lecteurs,

Tout récemment je vous relatais le fait que L’ICAAN (Internet Corporation For Assigned Names And Numbers) donnerait la possibilité pour les entreprises de choisir leur propre extension de noms de domaine. (voir mon article). Je vous avais a ce titre fait part de ma septicité sur le réel intérêt pour une entreprise déjà établie de stratégiquement choisir une telle option. A ma grande surprise, des centaines d’entreprises seraient déjà prêtes à déposer un dossier d’enregistrement pendant la période de dépôt.

Un investissement important

Avoir un .facebook ou un .twitter ou tout autre extension de domaine « propre » coûte cher: le ticket d’entrée est fixé à 185 000 dollars. Si cette somme peut sembler dérisoire pour des grosses multinationales disposant de budgets importants, cette offre est carrément inaccessible aux plus petites structures.

Malgré cette aspect, des centaines d’entreprises auraient déjà déposé un dossier pour la période de janvier à avril 2012, durant laquelle les transactions financières auront lieu.

Un intérêt stratégique limité

Malgré les premiers dossiers de dépôt qui affluent, je persiste à penser qu’un tel investissement reste, au niveau stratégie marketing, d’un intérêt limité. je pense que l’on ne peut attendre d’une telle démarche une quelconque retombée au niveau de la notoriété, et encore moins au niveau retour sur investissement. Finalement, cela me fait un peu penser à l’acheteur d’une Porsche qui va acheter en option la bagagerie assortie. Certes, c’est joli, mais c’est cher et au final on en tire pas grand chose, sauf l’effet « tape à l’oeil ».

Ken Hansen, directeur de développement chez Neustar (enregistrement de domaines aux Etats-Unis) nous livre sa vision:

« La plupart d’entre les candidats à ces domaines ne savent même pas quels usages ils en feront, mais ils préfèrent se prémunir de la concurrence »

Tout récemment, on a pu voir également la naissances des .XXX pour les sites à caractère pornographique. L’association à l’extension est içi stratégiquement plus intéressante, dans le sens ou elle renvoie le domaine à son activité principal.

D’ailleurs, ce ne sont pas moins de 600 000 sites qui ont déjà dépose une demande auprès de l’ICANN pour acquérir une extension de ce type.

Alors, stratégie ou véritable business, mon cœur penche pour la seconde option, nous verrons sur le long terme quelles en seront les aboutissements.

Et vous, quelle est votre opinion ?

Amicalement,

Yvan Dupuy

 

Noms de domaines: Des centaines d’entreprises seraient prêtes à enregistrer leur propre extension
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
1 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble1