Le testing de masse de Facebook sur la contagion émotionelle

Facebook émotionsChères lectrices, chers lecteurs,

Le site de sciences PNAS vient de dévoiler une nouvelle tonitruante concernant Facebook. L’annonce dévoile en effet que le réseau social aurait détourné le fil d’actualités de plus de 700 000 utilisateurs,afin de tester la « contagion émotionnelle de masse », ce à des fins d’études scientifiques.

 1 semaine de test à l’insu des utilisateurs

Cette période de testing aurait eu lieu du 11 au 18 janvier 2012. Ce dernier aurait été mené en utilisant notamment le moteur de recherche algorithmique, permettant de cibler certains profils. Certains cobayes auraient en effet été testés via des messages positifs, alors que pour d’autres, les messages étaient orientés de manière négative.

Les résultats de l’étude auraient même été analysés par des universités de Cornell (New York) et de Californie (San Francisco). Ils révèlent que les utilisateurs soumis aux messages positifs publient plus de contenus positifs, et inversement pour ceux soumis aux messages négatifs.

Les auteurs de l’étude affirment quant à eux: « Ces résultats montrent que les émotions exprimées par d’autres sur Facebook influencent nos propres émotions, constituant la preuve expérimentale d’une contagion émotionnelle de masse via les réseaux sociaux. Quant à l’étude, elle serait « compatible avec la politique d’utilisation des données à laquelle tous les utilisateurs doivent souscrire en créant un compte Facebook ».

Même Mark Andreessen , membre du conseil d’administration de Facebook, corrobore la légalité: « Éditer un site web, tout mesurer, apporter des modifications basées sur ces mesures ? Félicitations, vous menez une expérience de psychologie », a indiqué l’investisseur dans un tweet samedi soir.

Bien que, selon les auteurs, celle-ci semble légale, d’autres ont un point de vue bien différent, notamment en terme d’éthique sur l’utilisation des données des utilisateurs. Des utilisateurs pourraient donc porter plainte dans les semaines ou mois a venir…

Facebook va-t-il trop loin  en frôlant la manipulation mentale ?

Yvan Dupuy

Le testing de masse de Facebook sur la contagion émotionelle
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
0 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble