jeunes sur réseaux sociaux
Hero Images via Getty Images

Chères lectrices, chers lecteurs,

Permettre à tous les collégiens et lycéens de pouvoir se faire une idée concrète du monde du travail grâce aux retraités, tel est le souhait de la région des Hauts-De-France. A ce titre, la région annonce le lancement de Proch Orientation, un réseau social dédié à cet effet.

Expliquer les métiers et se créer un réseau

C’est ce 13 mai que la région des Hauts-de-France a annoncé le lancement de Proch Orientation. Ce nouveau dispositif de plateforme internet permet aux collégiens et lycéens du terrtiroire de se mettre en contact avec des centaines de professionnels, principalement retraités, qui peuvent leur expliquer un métier, ou bien tout simplement pour commencer à se créer un réseau.

“Aujourd’hui, il y a une inégalité profonde entre des familles où les parents ont un carnet d’adresses bien rempli, pour faire découvrir un métier au jeune, l’aider à trouver un stage, et ceux qui n’ont pas de réseau. Il y a bien sûr les CIO (Centres d’orientation et d’information) et l’Onisep”, mais ces structures “n’ont pas la possibilité d’informer tous les jeunes”

Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France (ex-LR).

Cette démarche rentre en fait dans le cadre de la loi votée en aout 2018, nommée « avenir professionnel ». Elle prévoit notamment que les régions organisent des réunions d’informations sur les métiers et les formations.Elle fixe des objectifs précis, à savoir “12 heures dédiées en quatrième, 36 heures en troisième et 54 heures par an au lycée ».

Au terme des études, et lors de la recherche d’un premier emploi, il est vrai que le réseau personnel et le réseau professionnel permettent de faciliter l’accès à l’entreprise.

Déjà 600 inscrits sur la plateforme

Expliquer concrètement son métier lorsque l’on a de l’expérience est donc possible, pour toute personne souhaitant le faire. Il suffit pour cela d’indiquer ses disponibilités. On peut aussi mentionner les avantages et inconvénients du métier, la rémunération perçue, l parcours qu’il faut suivre, les opportunités d’évolution…

Trois type d’actions sont également proposées: l’intervention dans les classes, la rencontre en individuel ou en petit groupe,ou bien la visite d’entreprises.

Depuis sa mise en place en 2016, le dispositif a permis à 13000 chomeurs de sortir de la précarité.

Yvan Dupuy