Jeux Vidéos: les éditeurs s’adonnent au « Free to Pay »

jeux videos Chère Lectrice, cher lecteur,

On connaissait tous les « sharewares », ces jeux qui donnaient la possibilité de jouer en version « limitée », soit en terme de fonctionnalité, ou de temps, et qui devenait par la suite payante, pour jouer en mode complet.

Aujourd’hui, souhaitons la bienvenue au « Free to Pay », dont la traduction littérale pourrait être « donnez ce que vous voulez ». Grosso modo, c’est le joueur qui donne ce qui veut, en fonction de l’estime qu’il porte à la qualité du travail.

Un concept lancé et utilisé par l’éditeur indépendant « 2D Boy », créateur du jeu World Of Goo.

En 2007, le groupe Radiohead s’était déjà frotté au concept, en invitant leurs auditeurs a donné ce qu’ils voulaient pour leur album In Rainbows.

La firme 2D Boy applique pleinement le concept en proposant une suite de 5 jeux intitulé « l’Humble Indie Bundle ». Associée à l’association « Child’s Play », récoltant des fonds pour les enfants hospitalisés, et à et l’Electronic Frontier Foundation, association de protection des données privées.

Niveau disponibilité, les jeux sont disponibles sous les plate-formes Windows, Mac, ou LInux.

Un concept qui apparemment plaît , puisqu’en quelques jours, la firme à déjà récolté plus de 620 000 dollars, soit une moyenne de 8,41 dollars par contributeur.

Alors Messieurs les éditeurs français, prenez donc exemple!

Amicalement,

Yvan Dupuy

Jeux Vidéos: les éditeurs s’adonnent au « Free to Pay »
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
0 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble