jeux videos Chère Lectrice, cher lecteur,

On connaissait tous les “sharewares”, ces jeux qui donnaient la possibilité de jouer en version “limitée”, soit en terme de fonctionnalité, ou de temps, et qui devenait par la suite payante, pour jouer en mode complet.

Aujourd’hui, souhaitons la bienvenue au “Free to Pay”, dont la traduction littérale pourrait être “donnez ce que vous voulez”. Grosso modo, c’est le joueur qui donne ce qui veut, en fonction de l’estime qu’il porte à la qualité du travail.

Un concept lancé et utilisé par l’éditeur indépendant “2D Boy”, créateur du jeu World Of Goo.

En 2007, le groupe Radiohead s’était déjà frotté au concept, en invitant leurs auditeurs a donné ce qu’ils voulaient pour leur album In Rainbows.

La firme 2D Boy applique pleinement le concept en proposant une suite de 5 jeux intitulé “l’Humble Indie Bundle”. Associée à l’association “Child’s Play”, récoltant des fonds pour les enfants hospitalisés, et à et l’Electronic Frontier Foundation, association de protection des données privées.

Niveau disponibilité, les jeux sont disponibles sous les plate-formes Windows, Mac, ou LInux.

Un concept qui apparemment plaît , puisqu’en quelques jours, la firme à déjà récolté plus de 620 000 dollars, soit une moyenne de 8,41 dollars par contributeur.

Alors Messieurs les éditeurs français, prenez donc exemple!

Amicalement,

Yvan Dupuy