Grexit, l’entreprise indienne qui souffre de la crise grecque

grexitChères lectrices, chers lecteurs,

Du neuf à l’international coté start-up…La nouvelle pousse indienne Grexit semble souffrir des tremblements économiques de la Grêce.

Une société fondée par Nitesh Nandy

Nitesh Nandy est le fondateur de Grexit. Créee en 2011, cette dernière propose aux internautes de simplifier l’utilisation des e-mails entre collègues. l’entreprise devait à l’origine s’appeler Open Inbox, mais le nom de domaine était indisponible. Nitesh Nandy opte alors pour Grexit.

Mais en 2012, le terme Grexit est un néologisme associé à la sortie de la grêce de la zone Euro. A l’époque , le mot ne posait pas spécialement de problème, car les possibilités d’une sortie était évaluée a moins de 50%.

Si Monsieur Nandy a vu ses statistiques de trafic augmenter de 20%, l’association n’est pas réellement glorieuse pour l’entreprise: «Ça a foutu nos statistiques en l’air. Le trafic que nous obtenons n’est pas pertinent et détraque nos taux de conversions».

L’an passé, l’entreprise avait déjà connu des problèmes avec une application du même nom, qui permettait de réaliser des paiements par téléphone. l’entreprise fut obligée de changer de nom.

Avec la connotation négative actuelle, Grexit pense à changer de nom, elle aussi: «Aujourd’hui le nom de Grexit a une connotation négative, et je ne crois pas que la question du sauvetage de la Grèce s’en aille de si tôt.»

Souhaitons donc à Grexit de trouver un nouveau nom qui lui soit bénéfique.

Yvan Dupuy

 

 

Grexit, l’entreprise indienne qui souffre de la crise grecque
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
0 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble