En Asie du Sud-Est, Rakuten et Shopback se rapprochent via une levée de fonds

rakuten shopback
Henry Chan (à gauche), cofondateur et PDG de ShopBack, et Amit Patel, PDG d’Ebates (groupe Rakuten).

Chères lectrices, chers lecteurs,

La start-up Singapourienne Shopback vient de lever la somme de 45 millions de dollars auprès de Rakuten Capital et EV Growth. Fondée en 2014, elle a déjà levé 85 millions de dollars depuis sa création. Via cette opération, son conseil d’administration s’étoffe également, avec l’arrivée d’Amit Patel, le patron d’Ebates.

Il ne s’agit pas d’une acquisition

Les deux sociétés refusent d’affirmer qu’il s’agit d’une acquisition, mais préfèrent parler de rapprochement. En terme d’étendue, Shopback opère déjà dans de nombreux pays de la zone pacifique: Indonésie, Australie, Taïwan, Thaïlande, Singapour, Malaisie, Philippines…

Concrètement, son programme permet aux utilisateurs de se voir rétrocéder de l’argent lorsqu’ils dépensent en e-commerce, VTC, livraison de repas, voyages. Il s’est aussi lancé récemment dans les incursions offline.

Avec une croissance de 250% l’an passé, Shopback s’est approché du milliard de dollars en terme de volume d’affaires pour ses partenaires marchands, contre « seulement » 400 millions de dollars en 2017.

Le dernier pays où il s’est lancé en 2017, l’Australie, est l’un de ses plus grands succès à l’heure actuelle, car il y enregistre la plus forte croissance et commence à dépasser les autres acteurs du marché.

Shopback prévoit également de se développer au Vietnam, et d’utiliser ses nouveaux fonds levés pour accélérer sa croissance, et améliorer l’expérience d’achat de ses clients sur la plateforme.

Yvan Dupuy

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est diplômé en marketing international. Passionné de référencement, il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article