En Allemagne, des parents d’une fille décédée ont eu le droit d’accéder à son compte Facebook

facebook-logo

Chères lectrices, chers lecteurs,

Afin de savoir ce qu’il s’est réellement passé (accident ou suicide), les parents d’une fille décédée en Allemagne ont obtenu le droit d’accéder à son compte Facebook. Une manière pour eux peut-être de pouvoir mieux faire leur deuil.

Le principe d’héritage numérique

C’est la plus haute juridiction qui vient de donner raison à des parents souhaitant consulter les messages Facebook de leur fille décédée. En 2012, cette dernière avait perdu la vie en étant écrasée par un métro à Berlin. Afin de savoir ce qu’il s’était réellement passé, le couple avait porté l’affaire en justice.

Dans un premier temps, Facebook avait répondu que l’accès pourrait porter atteinte aux discussions privées qu’on eues certains internautes avec elle. Mais les parents que ces messages pouvaient être considérés comme des journaux intimes et correspondances qui pouvaient être remis à la famille après un décès. La Cour fédérale de justice de Karlsruhe vient de leur donner raison.

Pour le réseau social, la position n’a pas changée,le plus important restant le secret des télécommunications. Lors d’un décès, même si un proche peut transformer son compte en  compte de commémoration, il n’a pas accès à sa messagerie.

Un débat numérique qui pourrait avoir lieu en France ?

Yvan Dupuy

En Allemagne, des parents d’une fille décédée ont eu le droit d’accéder à son compte Facebook
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article