Google Deepmind

Filiale de Google, Deepmind est spécialisée dans le développement et l’utilisation de l’intelligence artificielle. Cette branche vient de mettre au point, avec l’application Streams, une technologie capable de détecter les insuffisances rénales aiguës 48h à l’avance.

500000 décès chaque année dus à cette pathologie

Aux États-Unis, 500000 personnes meurent de cette pathologie chaque année. En France, ce ne sont pas moins de 82000 décès annuels qui y sont liés. Travaillant sur cette dernière, Deepmind a mis au point une technologie d’intelligence artificielle permettant de la détecter jusqu’à 48 heures avant qu’elle ne se manifeste.

Selon l’entreprise, ces premiers résultats seraient très satisfaisant; le programme s’étant révélé un succès chez 9 patients sur 10. Il s’agit donc d’une nouvelle percée dans le domaine médical pour l’intelligence artificielle, après qu’une première technique ait été mise au point pour la détection du diabète.

Une application Streams dédiée aux patients

Streams permet aux professionnels d’améliorer la prise en charge des patients. Déployée chez plusieurs médecins qui en sont équipés, elle permet aux cas les plus urgents d’être reçus en une quinzaine de minutes.

L’application présente, en outre, un taux d’erreur dans le diagnostic très bas: 3,3% des cas n’ont pas été détectés, contre 12,4% auparavant. Dans son communiqué, Deepmind précise: « Ce type de technologies ouvrira sans aucun doute de nouvelles opportunités pour traiter le patient en temps réel, tout en évitant au maximum de lui faire mal » .

Deepin envisage ainsi d’intégrer l’IA dans son application de santé. Une amélioration qui permettrait à de nombreux médecins de détecter les cas d’insuffisances rénales aigues beaucoup plus en amont.

Deepmins serait également en train de travailler sur de nouveaux algorithmes permettant de détecter les problèmes de cancer du sein ou de cécité.

Yvan Dupuy