comment réaliser un reporting seo

Si la mise en place d’actions SEO sur un site web est importante pour générer de la visibilité, l’exercice de reporting l’est tout autant. Découvrons ensemble les caractéristiques du reporting SEO !

Qu’est-ce qu’un reporting SEO ?

L’optimisation pour les moteurs de recherche, appelé également référencement naturel ou SEO, inclut l’ensemble des techniques qui visent à améliorer le positionnement d’une page, d’un site ou d’une application web dans la page des résultats de recherche d’un moteur de recherche. Le reporting SEO consiste donc à rendre compte et à analyser les performances de votre référencement naturel. Pour cela, de nombreux KPIs et métriques peuvent être analysés, comme nous allons le voir dans cet article.

À quoi sert un reporting SEO ?

Un reporting SEO peut avoir de nombreux objectifs :

  • Analyser ses performances : Le reporting SEO vous servira principalement à analyser vos performances afin de mesurer leurs évolutions. Cet exercice de reporting peut donc mener à la mise en place d’actions correctrices pour optimiser le SEO de votre site web.
  • Communiquer en interne : Aussi, le reporting SEO peut avoir pour objectif de rendre compte de vos performances à votre direction et collaborateurs. Cela vous permet donc de justifier et valoriser votre travail.
  • Analyser son positionnement : Enfin, le reporting SEO peut également servir à surveiller l’évolution de votre positionnement et celui de vos concurrents. En effet, de nombreux outils permettent de suivre la position de ses mots-clés. Vous pouvez ainsi analyser la performance de vos mots-clés stratégiques et les mettre en exergue avec vos actions SEO (netlinking, refonte de site web etc).

Quels sont les KPIs et métriques à analyser lors de son reporting SEO ?

Selon les éléments que vous souhaitez analyser, vos KPIs peuvent être différents :

  • KPIs liés à la notoriété et au trafic : impressions, visites et visiteurs.
  • KPIs liées à l’engagement : pages / visites, taux de rebond, durée moyenne des visites, conversions SEO etc.
  • KPIs liés au netlinking : domaines référents, liens externes, trust flow, citation flow etc.
  • KPIs liés aux mots-clés : position du mot-clé, position des concurrents, taux de rebond, conversions etc.

L’analyse de vos performances SEO peut donc considérablement varier selon vos objectifs. Vous pouvez également surveiller de nombreux autres indicateurs à l’instar du temps de chargement de votre site web, la part de votre contenu dupliqué ou encore l’évolution de vos résultats enrichis

Comment simplifier ses reportings SEO ?

Si la méthode du reporting Excel couplé au format Powerpoint peut parfois paraître longue et fastidieuse, de nombreux outils vous permettent de simplifier vos reportings. C’est notamment le cas de Nexboard, un outil de reporting Analytics et suivi SEO. Cet outil automatise la collecte de vos données Analytics & Search Console et vous propose des dashboards automatisés, dont un dashboard SEO. Vous pouvez également suivre la position de vos mots-clés et celle de vos concurrents.

Cependant, si vous ne souhaitez pas investir dans un outil SEO tel que NightWatch, voici quelques astuces pour simplifier vos reportings et gagner du temps :

  • Définissez clairement l’objectif de votre reporting (analyse du netlinking, analyse globale, analyse des performances techniques etc).
  • Choisissez les bons KPIs en conséquence, que vous pouvez lister dans un tableur Excel par type de données (données d’engagement, données de notoriété, données techniques etc.).
  • Préparez un template au format Powerpoint ou Keynote afin d’avoir uniquement à ajouter vos données dans votre fichier puis à réaliser l’analyse.

Vous l’aurez compris, l’exercice de reporting est primordial pour optimiser vos performances, que ce soit pour le SEO ou pour d’autres canaux. En effet, si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez également réaliser des reportings pour l’ensemble de vos canaux d’acquisition. SEA (référencement payant), réseaux sociaux, E-mailing… Le reporting peut se décliner sans limite. 

Yvan Dupuy