création société offshore Dubaï

De nombreux entrepreneurs cherchent à optimiser leur fiscalité, tout en restant bien sûr dans le cadre de la législation fiscale Française. Bien souvent, ces derniers entendent parler de création de société en Offshore, notamment dans des pays comme Dubaï. Bien utilisé, ce système présente de nombreux avantages, majoritairement sur le plan fiscal.

Qu’est qu’une société Offshore ?

Une société Offshore est une société qui est enregistrée dans un pays étranger. Toutefois, l’entrepreneur, ou le propriétaire ne réside pas dans le lieu d’enregistrement de la société, d’où le nom de Offshore.

Il faut savoir qu’avoir une entreprise déportée est légal, du moment que l’ensemble des transactions sont déclarées, et que la provenance de l’argent est connue et traçable. Le gros avantage d’une telle pratique est bien entendu l’optimisation fiscale. En effet, dans les pays éligibles comme Dubaï, très peut d’impôts sur les sociétés sont demandés. IL est donc clair qu’une fois les impôts déduits, le bénéfice net sera beaucoup plus conséquent que si la société avait été enregistrée dans son pays d’origine.

Quelle société d’optimisation fiscale en Offshore choisir ?

Il existe plusieurs acteurs sur le marché. Cependant, l’un des plus expérimenté et conseillé en la matière est société-dubaï.com. Créée en 2009, elle possède une équipe, très active qui fut l’une des premières à proposer ses services aux Francophones.

Outre l’aspect fiscal avantageux, d’autres bénéfices méritent d’être soulignés, si vous faîtes un tel choix stratégique. En effet, Dubaï faisant parti des Emirats Arabes Unis, le contexte très favorable est à prendre en compte:

  • Il s’agit d’un pays où la croissance économique est parmi les plus fortes au monde
  • La stabilité politique et économique y est importante
  • Les Emirats ne font parti de la liste noire de l’OCDE.
  • Le réseau bancaire y est fiable et performant
  • Le droit local est souple et moderne

Vous aurez le choix principalement entre deux options: Un bureau partagé, qui, en fait, un bureau situé dans un open space.Le bureau privé, quant à lui, est l’autre option. Comme son nom l’indique, peut être utilisé quant à lui par des associés et ses salariés. Il aura donc sa propre plaque à l’entrée de l’immeuble, ainsi que ses propres factures de fonctionnement.

En conséquent, il est plutôt conseillé de vous faire accompagner par des experts en la matière (qui sont implantés localement), qui vous guideront vers le bon choix de structure, et vous guideront dans les bonnes démarches administratives.

Yvan Dupuy