conteneur Maersk
© Andreas Modersitzki – Flickr

C’est pour un montant non divulgué qu’on apprend aujourd’hui que l’armateur Maersk investir dans la start-up Onomondo, spécialisée dans les objets connectés. Son but est de « rester compétitive dans la numérisation de ses actifs mondiaux ».

Onomondo: une start-up fondée en 2012

Fondée en 2012 par Michael Freundt Karlsen et Henrik Aagaard, Onomondo est un opérateur cellulaire mondial spécialisé dans l’internet des objets (IOT). Elle est principalement spécialisée dans des services qui permettent de relier ce type de services entre entreprises.

«Onomondo est sur le marché avec une technologie éprouvée qui permet à A.P. Moller-Maersk de tirer plus efficacement parti des avantages de la numérisation de sa base d’actifs mondiale. Nous sommes impressionnés par l’équipe et ses progrès jusqu’à présent. Grâce à notre expertise et à notre accès, nous pensons qu’Onomondo va encore accélérer et faire évoluer son activité au cours des prochaines étapes de son parcours passionnant « 

Sune Stilling, responsable de Maersk Growth.

C’est sur la technologie de connectivité intégrée, dans laquelle la carte SIM d’un appareil IoT est conçue dès le départ pour être compatible avec différents réseaux de téléphonie mobile ,que Onomondo excelle. Cette technologie permet aussi d’éviter tous les process complexes d’accords commerciaux et d’intégration technologiques, afin de permettre aux périphériques IoT de se déplacer de manière globale sur les réseaux existants.

Un moteur de communication et une carte Sim spéciale

La société a développé un « moteur de télécommunication » et une carte SIM spéciale qui fonctionne sur n’importe quel réseau, en y accédant via un protocole internet. La société a commencé à travailler sur son idée en 2011 et a persisté malgré le manque de liquidités pour une courte période en 2014.

Elle commercialise maintenant sa solution globale, qui permet de connecter tous les appareils,où qu’ils soient dans le monde: «Nous avons 550 partenaires de réseau dans 196 pays, avec plusieurs fournisseurs de réseau par pays. Cela signifie que vous ne dépasserez jamais la taille de nos réseaux: vous pourrez déployer autant d’appareils que vous le souhaitez dans autant d’endroits que vous le souhaitez, le tout sans jamais perdre une minute »

Ce concept intéresse donc Maersk qui souhaite suivre et surveiller les actifs impliqués dans le transport maritime et le transport mondial. «Nous recherchons des solutions faciles à mettre en œuvre, unifiées et dotées d’un degré élevé de cybersécurité. Onomondo respecte tous ces paramètres ». (Klaus Egeberg, responsable de la mobilité et de la connectivité du groupe Maersk.)

Yvan Dupuy

Source