E-Business: LDLC va racheter son concurrent Matériel.net

LDLCChères lectrices, chers lecteurs,

Ce lundi soir, le groupe LDLC a annoncé son intention de racheter son concurrent Matériel.net, en négociations avec Domisys.

Un rachat à hauteur de 100%

C’est bien la totalité des parts que LDLC compte racheter auprès de Matériel.net. Fusion faite, le nouveau groupe serait valorisé à hauteur de 500 millions d’euros. LDLC rentrerait alors dans le top 5 des e-marchands français.

Seule ombre au tableau, le groupe doit recueillir l’accord des salariés, et notamment des représentants des personnels des sociétés respectives. LDLC, aujourd’hui cotée en bourse sur Euronext, financerait l’acquisition en cash et via échange de titres, avec une augmentation de capital qui ne dépasserait pas 10%, précise-t-elle. L’opération financière serait bouclée à fin mars 2016.

Les deux sociétés possèdent un point en commun, sachant que, résidant en région (Lyon pour LDLC et Nantes pour Matériel.net), elles sont toutes deux spécialisées dans le produit high-tech et développent depuis peu une stratégie « mortar » qui passe par l’ouverture de boutiques physiques à leurs couleurs.

Concernant la situation financière de matériel.net, elle réalise un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros,et un résultat d’exploitation de 3,6 millions d’euros. Elle a un résultat opérationnel de 10 millions d’euros.

Concernant cette acquisition, Laurent de la Clergerie déclare : « Notre objectif est de créer de la valeur pour l’entreprise et nos actionnaires en poursuivant une croissance soutenue à deux chiffres et d’accélérer notre déploiement autour d’un Groupe expert, innovant, rentable et acteur du mouvement de concentration en cours ».

Une acquisition qui semble plus que pertinente pour Ldlc…

Yvan Dupuy

 

 

E-Business: LDLC va racheter son concurrent Matériel.net
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
1 Partages
Tweetez
Partagez
+11
Partagez
Stumble