Directoires: Larry Page reprend Google sous sa coupe

Larry-Page-googleChères lectrices, chers lecteurs,

Une grande nouvelle aujourd’hui dans le domaine des directoires. Auparavant co-fondateur de Google, Larry Page « monte en grade » et deviens PDG de la firme de Mountain View.

Les explications d’Eric Schmidt

10 ans de fonction au sein de la présidence de Google, c’est un des maillons majeurs dans le parcours professionnel d’Eric Schmidt. Mais pourquoi au juste laisse-t-il la place à son poulain ?

 

Le 4 avril dernier, Eric Schmidt a tout de même donné quelques explications sur sa volonté de laisser la place à son successeur. Fin janvier, on pouvait lire sur un de tweets de Monsieur Schmidt « Day-to-day adult supervision no longer needed! ». Autrement dit, Google n’a plus besoin de la supervision d’ un adulte, son statut étant passé de celui de start-up à l’un des plus gros blue-chip de l’internet, ci ce n’est le plus gros du 21 ème siècle.

Cette seule justification peut-elle suffire à justifier son abandon de la présidence ? quoi qu’il en soit, le manager expérimenté que représente Eric Schmidt va continuer d’exercer au sein de la firme. Nous n’avons pas encore d’intitulé précis sur sa nouvelle fonction. IL devrait toutefois être fortement orienté sur une fonction de relations publiques et de communication, pour tout ce qui relève des contacts avec les gouvernements, les organisations et autres institutions.

Eric Schmidt, c’est aussi la figure emblématique (aux États-Unis), et l’ennemi juré des associations de consommateurs. A l’époque, l’association « consumer watchdog » avait écrit au président Obama pour éviter toute prise de fonction d’Eric au ministère:

« Nommer M. Schmidt à ce poste enverrait un signal très négatif au monde entier sur notre politique commerciale. Exporter des technologies n’est pas la même chose que d’exploiter les données personnelles des consommateurs », juge l’association, qui rappelle que c’est le ministère du commerce qui encadre les politiques de protection de la vie privée. Choisir Eric Schmidt pour ce poste « serait comme nommer Bernie Madoff à la tête de la Securities Exchange Commission [le gendarme de la Bourse]« .

Les Prochains objectifs de Larry Page

Autant le dire tout de suite, la prise de fonction de Larry page sera loin de ressembler à une sinécure. Au niveau technologique, il devra suivre de près la lutte acharnée de Google contre « les fermes de contenus » (des sites uniquement publicitaires avec une qualité de contenu très faibles). On sait entre autre que pas mal de référenceurs appréhendent à ce titre la mise à jour du nouvel algorythme nommé panda.

Cette parenthèse de référenceur étant close, La déploiement technologique et commercial d’Android, et de tous les enjeux commerciaux qui en découlent, sera également l’un des dossiers majeurs de Larry page.

Au niveau économique, on sait que Google est un monstre en terme de gestion de projets, et est présent sur de nombreux fronts. Tout d’abord, au niveau publicitaire, lutter contre la concurrence de plus en plus active des nouveaux réseaux (Facebook Ads et Microsoft ad Center), qui semblent commencer à prendre des parts de marchés de plus en plus importantes. D’ailleurs, Google ne serait-il pas victime de la fermeture intempestive de nombreux compte Adwords (dont j’ai moi-même été victime).

Autre point, et non des moindres, les accusations qui fusent de toute part concernant les abus de position dominante (pour rappel, google en France représente plus de 90% du marché de la recherche). Dernière histoire en date, les fameuses google cars, qui avaient été dénoncées par la CIL.

Au niveau international, on sait que Google a également certains démêlés avec les autorités chinoises, sur des questions d’entreprises liées à Google, accusées d’évasion et de fraudes fiscales. A titre de sanction, la chine avait d’ailleurs restreint les accès aux serveurs Gmail. (messagerie de Google).

L’inventeur du page rank (clin d’œil là encore aux référenceurs), aura donc du pain sur la planche, et des affaires très stratégiques. Larry Page semble toutefois bénéficier d’une bonne réputation aux US, plus discret que son prédécesseur.

Souhaitons lui bonne chance,

Bien à vous,

Yvan Dupuy

 

 

Directoires: Larry Page reprend Google sous sa coupe
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
0 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble