Mon-Eparti, la jeune pousse qui veut lutter pour réduire le taux d’abstention aux élections

mon-eparti

Chères lectrices, chers lecteurs,

Alors que différentes start-ups luttent pour redonner aux jeunes du pouvoir en politique, Mon-Eparti compte également bien se faire entendre. Elle compte plus particulièrement permettre aux internautes de donner leur avis sur différents sujets de société et d’actualité, ce qui les inciterait selon elle à retourner aux urnes.

Lutter contre l’abstention

A spet mois des présidentielles, la jeune pousse veut lutter contre l’abstention. Pour cela, elle souhaite mesurer et valoriser l’opinion du corps électoral, en tirant parti du potentiel du numérique. Une véritable rupture avec les instituts de sondage “classiques” qui se contente très souvent de simplement donner les intentions de votes.

Concernant les différentes opinions sur les sujets de société, une infographie en temps réel des différents sujets pourra être mesurée.

Il ne s’agit plus que les citoyens posent des questions aux politiques pour qu’ils y répondent, explique Serge Pilicer, le fondateur de la jeune pousse éponyme née en août 2016. Mais d’inverser ce rapport pour que ce soit les politiques qui se positionnent par rapport aux réponses des citoyens.”

mon-e-parti

Parmi les 22 thématiques proposées, l’internaute sera à même de choisir les sujets qui l’intéressent, et de donner son opinion dessus, via des votes électroniques. Les affaires européennes, l’éducation, les primaires, le droit des femmes, l’agriculture, l’immigration, la sécurité, l’écologie, la défense…sont des exemples de ces thématiques qu’ils pourront retrouver sur l’appli.

Par la suite, une fois ces thématiques choisies, l’internaute est questionnée parmi des questions qui marquent l’actualité.

Les points de vue des internautes ainsi récoltés permettent d’établir les statistiques et les cartographies sur les différents sujets. “Contrairement à un sondage, nous nous appuyons sur le volume des réponses, ainsi que sur notre équipe de mathématiciens et de statisticiens, détaille Serge Pilicer. Nous pouvons faire voter les internautes tous les matins sur tous les sujets de société, et les représenter sur n’importe quelle partie du territoire.”

La particularité réside aussi dans le fait que les votes sont géolocalisés. De quoi décrypter les tendances des différentes zones. Actuellement, la version officielle sera téléchargeable aux alentours de 25 octobre 2016; juste avant les primaires de la droite.

Son fondateur affirme “qu’il faut réenchanter les citoyens”.

Yvan Dupuy

Enregistrer

Mon-Eparti, la jeune pousse qui veut lutter pour réduire le taux d’abstention aux élections
4 (80%) 1 vote

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article

Poster Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 Shares
Tweet6
Share4
+11
Share
Stumble2