Lingvist la start-up Estonienne qui révolutionne l’apprentissage des langues

team lingvist

Chères lectrices, chers lecteurs,

Cofondée par un ancien Physicien du CERN, la start-up Estonienne Lingvist promet à ses utilisateurs l’apprentissage d’une langue en 200 heures chrono. Elle est financée en grande partie par l’Union Européenne.

Une idée née du manque de convictions des logiciels

L’idée a sauté à la figure de Mait Müntel, son fondateur, alors qu’il cherchait à apprendre la langue française. Peu convaincu des logiciels existant sur le marché, ce dernier a décidé de développer son propre prototype.

Et sa méthode est bel et bien révolutionnaire par rapport à l’existant…l’analyse des langues pour déterminer, statistiquement, les mots les plus utilisés en fonction des centres d’intérêt des usagers, et le recours à une méthode d’apprentissage tenant compte des capacités de chacun à mémoriser.

mait muntel

Mait Muntel : “De la sorte, nous pouvons réduire le temps nécessaire pour apprendre une langue.C’est possible en 200 heures”

Et dire qu’à la base, Mait ne croyait pas réellement à la commercialisation de son produit. Son point de vue a changé dès sa discussion avec Jaan Tallinn, un compatriote non moins célèbre, puisqu’il est l’un des programmeurs à l’origine du de skype.

“Jaan était alors en train de préparer sa méthode pour apprendre le japonais. Après avoir comparé nos travaux, il a abandonné son projet pour soutenir le mien” déclare-t-il.

Aujourd’hui, sa start-up comporte 40 collaborateurs, dont 10 programmeurs et une dizaine de linguistes.

Des investisseurs au Rendez-vous

Les investisseurs Estoniens et Nordiques ont été parmi les premiers a investir dans le concept, en injectant directement la coquette somme d’un million d’euros. En outre, elle a reçu par la suite 2,2 millions d’euros de subventions européennes dans le cadre du projet Horizon 2020, destiné à rendre les PME plus compétitives.

“C’était important parce que, comme pour tout produit techniquement complexe, il faut des fonds importants pour se lancer”, commente l’Estonien de 39 ans.

La société de services Japonaise Rakuten (connue pour livrer ses repas par drones ) s’est également portée aux avant-postes en injectant 8 millions de dollars. Grâce à ses fonds, Lingvist a pu élargir le panel de langues qu’elle propose à ses clients. elle offre actuellement l’apprentissage de huit langues, dont le Français et l’Anglais.

Son fondateur annonce qu’il sera prochainement possible d’apprendre le Russe, l’Espagnol et l’Allemand, depuis l’Anglais.

Concernant la monétisation, Mr Muntel se montre plutôt confiant:

“Nous sommes persuadés que les gens seront prêts à payer pour le gain de temps considérable obtenu grâce à notre logiciel. L’idée est de proposer, à partir de l’an prochain, un abonnement mensuel de 10 à 20 euros par mois”

Bienvenu donc à Lingvist pour son nouveau concept.
Yvan Dupuy

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article

Poster Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 Shares
Tweet3
Share
+11
Share1
Stumble53