La start-up Yelloan élue fintech de l’année par le pôle de compétitivité Finance Innovation

logo yelloan

Chères lectrices, chers lecteurs,

Gros succès autour du concept de la fintech Yelloan, qui a développé l’accès à la garantie participative pour décrocher un crédit, même dans le cadre d’un CDD. A ce titre, elle vient d’être élue Fintech de l’année par le pôle de compétitivité Finance Innovation.

Développer son offre commerciale et technique

Pour 2017, Yelloan compte bien développer son offre commerciale et technique: travail sur le scoring, et la création d’un chatbot pour améliorer l’expérience utilisateur.

Elle souhaite donc rendre le crédit à la consommation accessible à ceux qui en sont privés, c’est à dire les jeunes. Un concept qui entousiasme particulièrement Michaël Diguet, l’un des trois cofondateurs de Yelloan.

« Aujourd’hui, dès que vous n’avez pas un CDI, il est très difficile de se voir accorder un crédit à la consommation. Or, on sait que 3/4 des jeunes débutent leur carrière professionnelle avec un CDD et que c’est à ce moment là de la vie que des projets, comme l’achat d’une première voiture, sont réalisés »

yelloan team

Le team Yelloan en pleine action

Pour résoudre ce problème d’accessibilité au crédit, la start-up à lancé une offre de garantie participative. Ce nouveau concept propose aux emprunteurs de constituer une garantie représentant 5% du montant de leur prêt, en faisant appel à cinq de leurs proches (famille et amis). La somme est ainsi conservée en tant que garantie par la banque pour la durée du prêt, et lorque celui-ci est fini de remboursé, elle est reversée aux différents participants.

« Plutôt qu’évaluer la solvabilité d’une personne sur la pérennité de son contrat de travail, nous proposons aux banques de l’évaluer en regardant sa communauté », commente l’entrepreneur. Le chiffre « cinq » n’a d’ailleurs pas été choisi au hasard. « Nous voulions aller au-delà de la sphère familiale pour renforcer le sentiment de confiance de la banque », indique Michaël Diguet.

3000 prêts accordés pour 2017 ?

Les prêts accordés sont en moyenne sur une durée de trois à cinq ans. Plafonnés à 15 000 euros, le montant moyen est de 8000. Avec des taux en moyenne à 4%, la start-up travaille avec trois principaux partenaires bancaires. Son offre est d’ailleurs disponible pour les clients de Financo, une filiale du Crédit Mutuel Arkema, et de la banque en ligne Monabanq. Si elle a réalisée environ 1000 prêts en 2016, elle compte atteindre pour 2017 le nombre ambitieux de 3000.

Pour y parvenir, elle planche sur chatbot performant, et le développement de nouveaux algorythmes de scoring.

Pour 2018, elle se focalisera principalement sur le développement à l’international, avec comme cible L’Espagne, l’Italie et les pays d’Amérique Latine.

Yvan Dupuy

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article

Poster Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

42 Partages
Tweetez2
Partagez1
+1
Partagez1
Stumble38