La start-up Cypheme lève 1,2 million d’euros pour lutter contre la contrefaçon

cypheme

Chères lectrices, chers lecteurs,

Pouvoir reconnaitre les objets contrefaits depuis son smartphone, tel est le défi de la start-up Cypheme. Une fois la photo suspecte prise, l’internaute à la possiblité de l’envoyer à un bot qui va l’analyser, et tranchera sur sa validité en moins d’une minute.

Plusieurs Business Angels déjà séduites

Paris Business Angels, Angels Santé, Business Angels des Grandes Ecoles, INSEAD Business Angels mais aussi Femmes Business Angels ont souhaité injecté de la confiance dans cette jeune pousse. La somme totale de 1,2 million d’euros a ainsi été collectée.

Et dire, qu’initialement, cette start-up est spécialisée dans la protection de documents physiques. Suite à un incident, elle a souhaitée se reconvertir dans ce nouveau défi, qui se déroule principalement en France et en Chine. Actuellement encore en cours d’incubation, elle possède des locaux dans l’incubateur des galeries Lafayette à Paris.

Selon Hugo Garcia-Cotte, son co-fondateur, cette technologie sera d’ailleurs impossible à copier, ce qui pourrait séduire bon nombre de marques, voir même pourquoi pas certaines administrations.

Cypheme

On pense aussi à des marchés plus ciblés comme le luxe, ou bien encore le marché de l’électronique. Récemment d’ailleurs, forbes affirmait que 90% des chargeurs Apple commercialisés sur Amazon étaient contrefaits. De son coté, l’OCDE avait évalué le marché de la contre façon à 460 miliards de dollars par an.

Yvan Dupuy

Enregistrer

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article

Poster Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Tweetez
Partagez
+11
Partagez
Stumble1