Les résultats trimestriels d’Amazon sont en deça des attentes des investisseurs

xvm2ca4ec4a-9cd7-11e6-b6d2-21d92bf1c42f

Chères lectrices, chers lecteurs,

De juillet à septembre, les ventes du géant Américain ont grimpées de 29%. Les résultats nets décoivent cependant les investisseurs, notamment du aux dépenses d’exploitation, et à la mise en place de sa stratégie long terme.

Des coûts de livraison en hausse de 43%

Entre le maintien de la hausse de son chiffre d’affaires, et la mise en place de ses nouveaux outils pour la stratégie long terme, Amazon a du dépenser pas mal d’argent. Parmi les principaux fautifs, les coûts de livraison, en hausse de 43%. Rappellons que sur ce sujet, Amazon a bien compris l’enjeu des livraisons pour le consommateur.

Le sujet des livraisons préocuppe beaucoup la société. Elle a récemment lancée le concept de livraison le soir même,histoire de « frapper fort ». L’enjeu du développement des drones pour les livraisons, et les différentes problématiques avec les autorités aériennes complexifient l’ensemble des dossiers. Plus de temps, donc plus d’argent dépensé.

Amazon a investit également de l’argent dans les chaînes de livraison classiques (développement technologique).pour gérer des millions de commandes, mais aussi à constituer de plus en plus sa propre flotte de livreurs pour ne plus compter exclusivement sur la poste ou les messageries express. Dans les grandes villes américaines, on rencontre ainsi de plus en plus souvent les nouveaux vans blancs d’Amazon, invisibles il y a moins d’un an.

120.000 saisonniers pour la fin de l’année

Afin de faire face à la venue des fêtes de fin d’année, Amazon a également prévu l’embauche de 120 000 salariés saisonniers, pour faire face à ce « rush ». C’est 20% de plus que l’an passé. Elle espère réaliser entre 42 et 45,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires au cours de la période. Or, les analystes tablaient en moyenne sur 44,6 milliards de dollars.

Afin de compenser ces dépenses importantes en terme d’exploitation, la fililale AWS (Amazon Web Services), qui loue on cloud à des entreprises ou administrations, compense fortement les pertes (330 millions), avec un montant de 861 millions de dollars.

Pas de quoi réellement s’inquiéter donc pour le géant, qui paye la mise en place de ses futurs outils différentiels.

Yvan Dupuy

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article

Poster Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 Partages
Tweetez2
Partagez1
+1
Partagez1
Stumble5