Actu Marchés

Le géant chinois du E-Commerce Alibaba à l’assault de la bourse de Wall Street

1

AlibabaChères lectrices, chers lecteurs,

L’un des plus sérieux concurrents d’Amazon, Alibaba franchit un pas considérable pour sa croissance. Cette dernière devrait récolter plus de 20 milliards de dollars et sera valorisé entre 150 et 160 millions.

 

 

 

Une opération spectaculaire

Même si Alibaba n’exerce pas d’activité aux États-Unis, terrain privilégié d’Amazon, c’est bel et bien Wall Street qui a été choisi pour son introduction. Un pied de nez au géant Américain ?

Cette opération financière sera en tout cas la plus grosse opération depuis 2008, avec l’introduction de Visa. A cette époque, le géant des paiements électroniques avait récolté 19,7 milliards de dollars.

A titre comparatif, l’introduction de Facebook lui avait permis de récolter près de 16 milliards de dollars, pour une valorisation de près de 100 millions.

Pour les dirigeants d’Alibaba, cette semaine s’annonce riche en émotions et en déplacements, dans le cadre de leur présentation auprès des investisseurs. On sait que les sociétés de commerce en ligne chinoises ont un attrait particulier pour les investisseurs, car elles présentent souvent des perspectives de croissance exceptionnelles. On sait par exemple que Baïdu, le google chinois, est coté au Nasdaq, où il est valorisé près de 12 fois la valeur de son chiffre d’affaires.

Alibaba a également choisi Wallstreet pour éviter la lourdeur du gouvernement chinois, qui remettait en cause la structure de la gouvernance mis en place par Alibaba.

Yvan Dupuy

E-Business: Publicis s’offre l’agence digitale Nurun pour 87 millions d’euros

0

nurunChères lectrices, chers lecteurs,

Présente depuis de nombreuses années sur le segment du digital, l’agence vient d’être acquérie par Le groupe Publicis pour la somme de 87 millions d’euros. Jusqu’à présent, l’agence était détenu par la société canadienne Québécor. Cette dernière l’avait acquise en 2008 pour 76 millions de dollars.

Un CA de 97 millions d’euros

L’an dernier, cette agence digitale a réalisé un ca de 97 millions d’euros. Si son premier marché est Canadien, Nurun réalise tout de même 17 millions d’euros en France. Elle possède également deux bureaux en Chine et aux États-Unis. Elle intervient principalement sur le segment du conseil en communication digitale. Parmi son panel de clients, elle compte de grands noms comme Adidas, L’Oréal, LVMH, Google, Pirelli ou encore Tesla.

Maurice Levy, le patron de Publicis affirme concernant Nurun qu’elle fait parti d’un« secteur stratégique pour le développement de Publicis ». « C’est une acquisition très complémentaire pour nos activités, qui renforce nos choix dans le numérique »

Publicis n’en est pas à son coup d’essai, puisque des discussions avaient déjà eu lieu il y a quelques années, mais sans avoir pu aboutir.

Le groupe conserve le personnel de Nurun et Mr Levy réfléchit déjà aux synergies qui pourraient être mises en place. Difficile d’en savoir plus sur les réels projets de Publicis avec Nurun, sachant qu’il y aura probablement d’autres acquisitions à venir dans le domaine du numérique: « Nous avons bien sûr d’autres projets dans ce domaine, c’est un secteur essentiel ».

Nous verrons donc dans les mois à venir comment Publicis évoluera sur ce segment.

Yvan Dupuy

Tendances: Les « Wearables Technologies » impacteront le futur des entreprises

0

wearable technologiesChères lectrices, chers lecteurs,

Le développement des entreprises passera dans le futur par l’implantation des « wearables technologies ». Autrement appelés objets connectés, les premiers services concernés seront vraisemblablement les services informatiques.

Une implantation dans la sphère professionnelle

 

Après avoir conquis le cœur du grand public avec bien sûr les smartphones, les wearables feront parti intégrante du quotidien professionnel. Ainsi, un utilisateur trouvant un objet connecté utile dans sa vie personnel souhaitera le transférer dans sa vie professionnelle.

Afin qu’il n’y ait pas trop de dérives dans les entreprises, ce sont les services informatiques qui devront plancher sur une utilisation encadrée des wearables, afin qu’ils soient source de productivité pour les entreprises. Parmi les sujets prioritaires, on retrouve bien sûr la confidentialité et la sécurité des données de l’entreprise, via l’utilisation de ces objets. Mais , grâce notamment à l’apparition de technologies comme le cloud computing, ces dernières sont de plus en plus habituées à la sécurisation. Ces objets seront donc intégrés au réseaux sécurisés de manière naturelle et sûre.

Parmi les premiers secteurs d’activités concernés en premier par la mise en place de ces technologies, on retrouve ceux utilisant une main d’œuvre naturelle, nécessitant des données « légères ». Certains services de santé utilisent déjà ces technologies, pour enregistrer des données comme la pression artérielle ou d’autres paramètres vitaux.

Difficile pour l’heure de dire quelle wearable remportera un vif succès dans les entreprises. Le potentiel professionnel des Wearable Technologies se trouve vraisemblablement dans leurs aptitudes collaboratives et multitâches, et les appareils à utilisation limitée ne trouveront pas leur place sur ce marché.

Et vous, êtes-vous connecté au travail ?

Yvan Dupuy

E-Business: Minutebuzz lève 1 million d’euros auprès de Seventure Partners

0

minutebuzzChères lectrices, chers lecteurs,

C’est auprès du fond Seventure Partners  que Le spécialiste de contenus de divertissements Minutebuzz va lever la somme de 1 million d’euros. Objectif: se renforcer sur le segment des formats publicitaires.

S’ouvrir d’avantage à la publicité

En se renforçant sur le segment des formats publicitaires, Minutebuzz souhaite s’ouvrir d’avantage à la publicité. Laure Lefevre, sa cofondatrice livre son point de vue: « la levée de fonds va permettre à MinuteBuzz de continuer à investir dans des formats innovants avec les annonceurs les plus prestigieux (EDF, Oasis, Airbnb …) ainsi que dans des plateformes technologiques d’automatisation du native advertising et du viral brand content ».

Plusieurs facteurs semblent avoir séduits Seventure Partners en ce qui concerne Minutebuzz: 8 millions de lecteurs mensuels, réalisés pour 70% par les réseaux sociaux. Peu de concurrence directe, hormis peut-être Buzzfeed, ayant récemment levé près de 50 millions de dollars.

En outre, le site possède une croissance à trois chiffres, et génère 4 à 5 millions de visites chaque mois. Concernant ce financement, Seventure Partners a affirmé: « Minutebuzz est  un média précurseur dans ses méthodes d’acquisition et de monétisation de trafic » . Comme les autres diffuseurs de contenu, Minutebuzz devra être vigilant sur ses publications, des réseaux sociaux comme Facebook étant vigilant sur les différents flux d’actualités de ses utilisateurs.

Yvan Dupuy
 

Etude Wohlers Associates: l’impression 3d explosera d’ici 4 ans

0

wohlers associatesChères lectrices, chers lecteurs,

Le cabinet Wohlers Associates vient de rendre son rapport annuel. Selon ce dernier, le marché de l’impression 3D devrait quadrupler d’ici 2018.

Une industrie montante

L’industrie de l’impression 3D commence déjà à battre des records. En 2013, elle a généré près de 3,07 milliards de dollars (produits et services confondus) de revenus. une marque déjà significative, puisque la progression est de 34,9% par rapport à l’année précédente. Cela fait près de 17 ans que la croissance n’avait été aussi forte sur le segment de l’impression.

Cette industrie, d’ici 2018, devrait atteindre 12,8 milliards de dollars de revenus générés. En 2020, l’étude parle de 21 milliards de revenus générés, autant dire une croissance exponentielle.

L’étude du cabinet précise que la majorité des revenus générés seront produits par la vente d’imprimantes personnelles à moins de 5000 dollars. Parallèlement, l’utilisation de l’impression 3D dans le milieu industriel devrait prendre également d’ampleur, notamment pour le segment des pièces métalliques.

statistiques impression 3D

Plébiscitée par les entreprises, l’impression 3D permet de réduire considérablement les coûts dans le domaine de la conception des produits. Wholers précise également que, pour le marché des particuliers, le potentiel d’utilisation a des limites, du fait de compétences techniques limitées.

Yvan Dupuy

Haut de page