Actu Marchés

Juridique: Google poursuivit par un coursier indépendant

0

google expressChères lectrices, chers lecteurs,

Un coursier indépendant Américain vient de porter plainte contre Google, afin de le poursuivre contre son service Google Express.

Une plainte devant le tribunal du Massachusetts

C’est une livreuse portant le nom d’Anna Coorey qui a décidé de porter plainte de manière collective, le 30 octobre dernier, devant le tribunal du Massachusetts.

Employée par un service intermédiaire en tant que coursière, elle affirme avoir été contrainte de travailler de manière exclusive pour la firme de Mountain View. Portant une tenue Google Express, ces employés se voient dans l’obligation d’accepter toutes les courses qui leur son proposées. Comme leur statut le suppose normalement, ces derniers devraient pouvoir accepter n’importe quelle autre mission que leur est proposés, ce que leur empêche la configuration actuelle.

Considérés comme de vrais employés de Google dans la forme, ile ne le sont pas dans le fond. Ils ne bénéficient pas par exemple du paiement de leurs heures supplémentaires, ou de la prise en charge de leurs dépenses liées à leur activité. Selon l’avocate de Madame Anna Coorey, le statut de salariée devrait lui être reconnu.

Si cette dernière voit sa demande aboutir, des procès pourraient s’étendre à travers le pays.

Yvan Dupuy

E-Business: Deezer suspend finalement son entrée en bourse

0

deezerChères lectrices, chers lecteurs,

On savait que Deezer envisageait une entrée en bourse, ce afin de continuer à financer son développement, et notamment sa stratégie à l’international. La blue chip envisage désormais de renoncer, du à des conditions de marché jugées défavorables.

Une des introductions les plus emblématiques de l’année

Dès l’annonce de son projet, cette introduction était prédit à un beau succès. La start-up française, leader dans le domaine du streaming musical, a annoncé le report de son introduction, pour une durée indéterminée. Valorisée à près d’un milliard d’euros, l’entreprise devait lever près de 300 millions d’euros grâce à ce mode de financement externe.

Contrer ses principaux ennemis, Spotify et Apple Music, est également parmi les principaux objectifs de l’entreprise française. Nous n’avons à l’heure actuelle que peu d’informations sur ce qui est appelé des conditions « peu favorables », déclarés dans des communiqués de presse.

L’environnement boursier semblerait être une explication, beaucoup de mauvaises nouvelles étant tombés ces dernières 48 heures. Il y a tout d’abord le plongeon de l’action Pandora, dévissant de 36%, à la suite de publication de résultats décevant. Il y a aussi Netflix, perdant plus de 10%, a la suite de la publication de résultats jugés décevant.

«Il nous est préférable d’attendre un peu», a fait valoir Didier Bench au Wall Street Journal.

Une introduction donc à suivre dans les mois ou années à venir

Yvan Dupuy

 

 

Google Flights s’attaque au marché des trains

0

google flightsChères lectrices, chers lecteurs,

Le célèbre comparateur de vols Google Flights élargit désormais sa gamme de services, en prenant en charge le segment des trains. Dans un premier temps, ce service sera fonctionnel uniquement sur les trains d’Europe.

Un partenariat avec Deutsche Bahn

C’est en effet en partenariat avec la Deutsche bahn que Google Flights propose 56 destinations à travers 400 trajets. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer République tchèque, la Pologne et le Danemark,L’Allemagne, la Suisse, l’Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg.

Pour l’instant, la France n’est assurée qu’en partie. Seulement 16 destinations sont actuellement couvertes au départ et l’arrivée de Strasbourg. Lyon est également de la partie, avec des trajets Lyon-Dortmund et Lyon-Karlsruhe.

Dans l’esprit de Google, il faut développer le « métasearch » au niveau du multimodal avec un affichage avion/train susceptible d’intéresser les voyageurs d’affaires et loisirs.

Du coté de chez Deutsche Bahn, Mathias Huske, responsable du e-commerce affirme: « Le partenariat avec Google Flights nous aide à toucher principalement les voyageurs internationaux. Pour de nombreux itinéraires allemands et européens, les trains sont des alternatives intéressantes à l’avion ».

Souhaitons que cette intégration du train à Google Flights soit un succès.

Yvan Dupuy

 

Réseaux Sociaux: Facebook envisage de notifier ses utilisateurs des surveillances gouvernementales

0

facebook zoomChères lectrices, chers lecteurs,

Suite à la mise en place de surveillance étroite de Facebook de la part de différents gouvernements, Facebook envisage d’avertir ses utilisateurs de la surveillance de leurs comptes.

 

 

 

Une idée d’Alex Stamos

Ancien responsable de la sécurité chez Yahoo, Alex Stamos annonce l’implémentation d’une nouvelle fonctionnalité. Cette dernière permettra, suite à l’activation de celle-ci, de recevoir une notification sur son compte, dès  lorsque celui-ci est suspecté d’avoir été piraté par une agence travaillant pour un organisme gouvernemental.

Ce dernier déclare à ce sujet: « Nous faisons cela parce que ce genre d’attaques tend à être plus avancé et plus dangereux que les autres ». Il précise que cela peut se traduire par la présence d’un malware dans un pc ou un smartphone.

A l’heure actuelle, Le plus grand réseau social du monde n’est cependant pas en mesure de donner plus d’informations concernant l’origine des attaques. Cependant, il enverra une alerte dès que des organismes comme la NSA aux Etats-Unis, la DGSE en France ou encore le GCHQ au Royaume Uni tenteront d’effectuer une intrusion.

Ces notifications seront certainement remises en cause, notamment dans le cadre de surveillance de l’ordre judiciaire.

Yvan Dupuy

 

 

E-Business: La SNCF va investir 30 millions d’euros dans des start-up

0

sncf digitalChères lectrices, chers lecteurs,

Afin de se moderniser, la Sncf lance son plan digital. A ce titre, elle franchit une nouvelle étape en annonçant un fonds d’investissements. Sa mission : prendre des parts dans de jeunes sociétés innovantes, dans une démarche dite d’« open innovation ».

Des investissements mondiaux

Baptisée Sncf Digital Ventures, ce fond va investir dans plusieurs pays, avec notamment le France bien sûr, l’Europe, mais aussi les États-Unis ou bien encore l’Israël, sur des montants compris entre 500 000 et 4 millions d’euros.

pour l’entreprise, l’objectif est triple: réaliser une veille afin d’identifier les innovations, bénéficier de la valeur ajoutée de ces sociétés et réaliser sa transition digitale.

De nombreux secteurs intéressent la SNCF, tels que les drones de surveillance, le big data, les applications mobiles dédiées à l’information et au service client, mais aussi les outils numériques pour les agents et l’internet des objets.

Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF affirme concernant cette démarche: «  Le groupe SNCF ne peut innover seul aujourd’hui. Il doit s’inspirer des acteurs de l’innovation, développeurs, start-up et s’associer avec eux afin de créer de nouveaux services pour les clients et faciliter, en interne, le travail des équipes ».

Depuis plusieurs années, la SNCF s’intéresse à l’univers des start-up, avec notamment une participation dans l’accélérateur « le camping ».

Yvan Dupuy

 

Haut de page