Actu Marchés

E-Business: Atos souhaite acquérir Bull pour devenir leader du cloud en Europe

0

logo bullChères lectrices, chers lecteurs,

Ce lundi matin, la société de services informatiques Atos a annoncé son offre publique de rachat sur la société Bull, valorisée a près de 620 millions d’euros. Son objectif est clair: devenir le numéro 1 sur le segment du cloud en Europe.

Une offre sur la totalité du capital

C’est sur la totalité des actions en circulation sur le marché qu’Atos a lancé l’OPA. Pour rappel, Bull est une société de services informatiques spécialisée dans les infrastructures et la sécurité informatique. L’opération a été validée par les deux conseils d’administration. Elle aboutira, à terme, à la radiation des actions bull sur les marchés financiers.

Les projets d’Atos sont ambitieux, puisque la société vise un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros d’içi l’année 2016. La marque commerciale Bull sera de son coté conservée. Le positionnement qu’envisage Atos pour Bull s’oriente principalement autour du supercalcul (HPC), mais aussi autour des problèmes liés au big data et à la cybersécurité.

Thierry Breton, le PDG d’Atos affirme de son coté: « Les équipes de Bull dont la compétence est hautement reconnue dans des technologies de pointe, tels que la puissance de calcul, la gestion et l’analyse des données, et la cybersécurité complètent les capacités d’Atos de déploiement à très grande échelle ».

Avec de 9200 collaborateurs dans plus de 50 pays, Bull réalise un chiffre d’affaires de 1,3 milliards d’euros. l’offre publique de rachat sera lancée début juillet auprès des actionnaires.

Atos fait une belle acquisition stratégique pour lui permettre de se renforcer sur son segment.

Yvan Dupuy

E-Business: Google aurait des vues sur la plateforme vidéo Twitch

0

twitchChères lectrices, chers lecteurs,

Alors que Yahoo s’apprête à concurrencer Youtube dans le domaine du streaming, Google semble aussi vouloir passer à la vitesse supérieure. Via Youtube dont elle est propriétaire, Google vise le domaine des jeux vidéos en lorgnant Twitch.

Un service incontournable

 

Si son nom n’est  pas connu par la plupart d’entre vous, Twitch est devenu un incontournable pour les fanatiques de jeux vidéos. Cette plateforme permet en effet de diffuser des parties de jeux vidéos enregistrées, sur internet. Ce site draine de nombreux commentaires de la part de passionnés de jeux vidéos.

Twitch permet à certains joueurs expérimentés et doués, grâce au nombre de vues qu’ils génèrent, de rentabiliser leur diffusion vidéo en tirant des revenus publicitaires (type Adsense). En terme de chiffre, ce ne sont pas moins de 45 millions de spectateurs mensuels, et 1 million de membres actifs.

Selon les spécialistes financiers, l’accord serait sur le point d’être signé entre Twitch et Youtube. Étrangement, Twitch n’est pas encore bénéficiaire, car elle doit notamment amortir de nombreux investissement réalisés suite à des levées de fonds, avec notamment l’acquisition de nouveaux serveurs.

On se doute que Google, via Youtube, vise probablement les revenus publicitaires qui seraient générés de manière ciblés, auprès des joueurs. Mais, pour l’heure, aucun montant de transaction officiel n’a été annoncé.

Encore une acquisition pour l’insatiable Google…

Yvan Dupuy

Pulse contest à Lyon: le meeting des grandes start-up françaises

1

pulse contest

 

Chères lectrices, chers lecteurs

Pas mal d’évènements actuellement autour des start-ups françaises. On apprenait notamment dernièrement que Partech Ventures s’apprête à regrouper à Paris des pépites pleine de talents.

 

Cette semaine, Le Pulse Contest est lancé, un évènement qui se tiendra à Lyon et qui assurera la promotion de start-ups, triées sur le volet.

Huawei et La cuisine du web à l’origine

Huawei et la cuisine du web sont les initiateurs de cet évènement. Si le big data et les objets connectés sont à l’honneur, 300 000 euros seront partagés entre les vainqueurs des différentes catégories.

Parmi les start-ups sélectionnées, nous pouvons citer:

-Redbird: Elle est spécialisée dans la fabrication de drones civils. Elle compte de grands clients comme EDF ou bien encore la SCNF. Redbird se positionne aussi sur des segments comme l’énergie, l’agriculture de précision, le transport ou les TP.

-Lima: Cette société commercialise des petits boitiers de stockage pour mobiles mais propose aussi des services comme les sauvegardes sur des serveurs distants.

-Santech: Cet éditeur se positionne dans l’accompagnement des personnes âgées, afin qu’elles puissent conserver leur autonomie chez elles, sans risque. Cette société se développe actuellement en Chine et au Japon.

-Feetme: La société est positionnée sur une niche de marché sur le segment de la santé, s’intéressant aux pieds des personnes diabétiques. (des lésions sur cette partie du corps peut avoir des conséquences graves). Elle commercialise des semelles dotées de micro capteurs.

Citons aussi: Bealder, Cybercpu, Agoraenergy, Pulseo et bien d’autres…

Un évènement donc très encourageant pour ces nouvelles pousses pleines de potentiel.

Yvan Dupuy

 

Réseaux Sociaux: Facebook retire les applications Poke et Camera

1

logo facebook ecran

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

Une cure de printemps pour Facebook ? Probablement, puisque le célèbre réseau social drivé par Mark Zuckerberg annonce qu’il va supprimer deux de ses applications: Poke et Caméra.

 

 

Des applications peu usitées

Selon les experts, Facebook s’est enfin aperçu que Poke n’était que d’une piètre utilité auprès des utilisateurs du réseau. Sévèrement concurrencer par Snapchat, Cette application n’a jamais réellement « trouvée son public ». Facebook l’a donc retiré discrètement, sans en faire la moindre annonce…

La raison de l’échec de l’application est que le réseau public n’apportait aucune garantie en terme de confidentialité auprès des utilisateurs. Snapchat de son coté garantit la suppression des messages au bout de 10 secondes.

L’autre application , « Camera » a également été retirée. Cette dernière permettait d’uploader simultanément plusieurs photos, alors qu’initialement elles devaient l’êtrent une par une. Camera a elle aussi disparu en tout confidentialité, sans aucune information de la part du réseau social.

Bien entendu, la politique de Facebook est bien sûr de tester et proposer de nouvelles applications à ses utilisateurs, mais pas de les laisser fonctionner si elles ne sont pas assez utilisées, question d’amortir le développement initial, voir de le rentabiliser.

Pas de quartier donc aux applications non rentables…

Yvan Dupuy

 

Automattic lève 160 millions de dollars pour accélérer la croissance de WordPress.com

0

wordpress-official-logoChères lectrices, chers lecteurs,

Quel blogueur ne connait pas aujourd’hui WordPress, célèbre CMS  connu pour sa fiabilité et ses nombreuses mises à jour ? Afin de poursuivre l’expansion de cette mouture, la société Automattic vient d’annoncer une levée de fonds de l’ordre de 160 millions de dollars.

 

Plusieurs fonds dans la  boucle

Chris Sacca, Endurance, True Ventures, Tiger Global Management et Iconiq sont les différents acteurs participant à cette colossale levée de fonds. A titre indicatif, la société Automattic est elle-même valorisée sur un montant important de l’ordre de 1 milliard de dollars, une valeur similaire à Yahoo!

Grâce à cette manne financière, Automattic va miser bien sûr sur l’évolution future de WordPress, qui a déjà subit de nombreuses évolutions en terme de sécurité et de confort d’utilisation. WordPress serait aujourd’hui utilisé par un cinquième de l’ensemble des webmasters sur internet, autant dire que le succès de ce CMS crève les yeux.

A eux seuls, les sites en WordPress.com (hors cms) génèrent un trafic mensuel de l’ordre de 409 millions de visiteurs uniques, qui consulteraient près de 14 milliards de pages online. Ces trente derniers jours, les blogueurs utilisant WordPress auraient publié 41,6 millions de billets sur le réseau.

Automattic n’a toutefois fait aucun communiqué précis sur les futures évolutions, qu’ils soient liés aux sites en wordpress.com ou aux CMS WordPress.

Yvan Dupuy

Haut de page