Amazon trouve un accord avec le gouvernement Britannique pour tester ses drones de livraison

amazonprimeair

Chères lectrices, chers lecteurs,

Si vous vous intéresser de près au monde du e-commerce, vous savez certainement qu’Amazon a récemment décidé de lancer son concept PrimeAir. Une idée novatrice et intelligente, qui a notamment donnée lieu au dépôt de nombreux brevets, mais aussi et surtout à une confrontation incontournable aux autorités aériennes.

Un partenariat annoncé dans un communiqué officiel

C’est dans son communiqué officiel qu’Amazon s’est empressée d’annoncer la nouvelle. La fameuse CAA CAA (Civil Aviation Authority) a donc autorisée la firme a effectuer des vols « hors du champ de vision du pilote » et en zone rurale, dans un premier temps, ou encore la possibilité pour une personne « d’opérer de multiples drones hautement automatisés » en parallèle.

Dans son communiqué, Amazon se félicite de cette avancée dans ce domaine qui « créera de nouveaux emplois dans une industrie en croissance rapide […] et lancera de nouvelles méthodes de livraison durable pour répondre à la future demande ».

Des drones rechargés partout

Même si cette phase (essentielle pour l’entreprise) n’en est encore à qu’à ses balbutiements, elle va probablement être difficile à mettre en œuvre. Elle évoque en effet des plateformes d’atterrissage au sommet des réverbères pour recharger les drones.

Un challenger de taille qu’Amazon veut que, dans l’avenir, tous ses colis livrés par drones le soient en moins de 30 minutes. Mais l’autonomie des drones ne permet pas toujours de parcourir la globalité de la distance, et devront être rechargés pour enchainer les courses.

brevet-amazon-drone-680x513

Ce brevet, détenu par Amazon prévoit une sorte de station multi-usage où les drones pourraient atterrir, avant de repartir vers une autre destination. Mais, l’aboutissement d’une telle idée semble peu probable, car la mise en place de telles plateformes nécessiterait un investissement colossal.

De plus, le survol en zone urbaine n’est pour l’instant pas dans le cœur des autorités aériennes britanniques.Une chute de plusieurs dizaines de mètres pourrait gravement handicaper un passant, ou le tuer sur le coup…

Yvan Dupuy

Enregistrer

Enregistrer

Amazon trouve un accord avec le gouvernement Britannique pour tester ses drones de livraison
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
2 Partages
Tweetez
Partagez
+11
Partagez
Stumble1