Acyma: le site du gouvernement pour aider à lutter contre les menaces du web

acyma

Chères lectrices, chers lecteurs,

Les victimes de cybercriminalité vont se sentir beaucoup moins seules, grâce au nouveau site du gouvernement, crée en collaboration avec l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Leur apporter une aide technique semble être la priorité de cette nouvelle mouture.

Un site présenté au forum international de la cybersécurité

Acyma ( Actions contre la cyber malveillance  ) a été présentée le 25 et 26  janvier dernier au forum international de la cybersécurité. Destiné aux particuliers, aux PME, mais aussi aux collectivités territoriales, il s’avèrera être un contact de premier ordre pour tout ce qui touche au piratage: ransomware, botnets, vols de données, espionnage, sabotage, etc…

Plusieurs campagnes de sécurité seront lancées pour en assurer la promotion, à la « sauce » prévention routière.

«  L’ANSSI est aujourd’hui armé pour lutter contre les grandes attaques sur les infrastructures de la nation, explique Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI. Mais les petites attaques ne sont pas notre vocation. D’où l’idée de mettre en place cette solution pragmatique et à coût acceptable permettant d’aider nos concitoyens et nos PME. »

Agir rapidement

La victime d’una cte de cybercriminalité se connectera sur la plateforme Acyma, où elle devra d’abord remplir un questionnaire. En fonction de ses réponses, elle sera orientée vers un prestataire qui sera en mesure de résoudre sa problématique. Parallèlment, la victime sera également invitée à porter plainte à la gendarmerie ou police, pour que l’acte ne reste pas impuni.

c7bcdb4d2695b395895ea9aeb10b8

GK – Thierry Delville, Axelle Lemaire et Guillaume Poupard annoncent le lancement de la plateforme Acyma, au FIC 2017

Le panel des prestataires sera large, et ne sera pas soumis à une certification particulière. Ces derniers devront simplmeent signer une charte:

 Il n’y aura pas de certification, ni d’évaluation. Les prestataires identifiés devront simplement signer une charte. Forcément, il y en aura qui seront moins bons que d’autres. On jugera, par la suite, en fonction des retours des utilisateurs. L’idée principale, dans un premier temps, est de créer du lien », poursuit Guillaume Poupard.

L’ensemble du dispositif sera lancé sous la forme d’un groupement d’intérêt commun (GIP). Doté à la base d’un million d’un euro, il sera pourvu d’une dizaine de chargés de missions. Parralèlement, un observatoire des cybermenances sera également mis en place.

Un tel observatoire permettra également aux assureurs d’entrer dans la danse et de proposer des polices « cyber » de façon plus large. Un projet véritablement gagnant-gagnant, en tous les cas sur le papier.

Yvan Dupuy

Acyma: le site du gouvernement pour aider à lutter contre les menaces du web
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article

Poster Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Partages
Tweetez2
Partagez
+11
Partagez1
Stumble